PIAGGIA EN VERTICALE

Une brève introduction pour signaler que le directeur de la nouvelle revue A.I.S , “VITAE”   m’avait demandé de lui envoyer un article sur la Maison « PIAGGIA » . Cet article a été publié dans le deuxième numéro de la revue mais, malheureusement il ne correspond absolument pas à celui que j’avais écrit. Il a été complètement modifié et le seul élément authentique est ma signature. C’est la première et la dernière fois que je collabore avec cette revue.

Mon article sur la Maison PIAGGIA est le suivant :

La première fois que j’ai dégusté le Carmignano Piaggia Réserve  c’était la cuvée 1995,à Vinitaly en 1999 , quand j’ai connu Mauro Vannucci , alors titulaire de la Maison( aujourd’hui la fille Silvia en a assumé la direction). Il me fit aussi déguster en avant-première, l’année 1996 et je me souviens de mes impressions sur ce vin : le 1995 était bon mais le 1996 était différent ,plus plaisant et  on percevait un autre  savoir-faire . Je découvris par la suite que Mauro , cette année –là, avait  demandé  au jeune Alberto Antonini, qui déjà faisait preuve de talent et capacité rares , de collaborer avec lui.

Les années suivantes j’ai continué à m’intéresser de près aux vins de Marco Vannucci, que je considère un ami et que j’estime pour sa sincérité. Mauro  qui a suivi la production de ce vin de 1991 à 1995 avait l’habitude de dire : « le vin , on le fait dans le chai et dans le chai il n’y a pas de lumière ». À partir de 1996, les choses ont changé et les vins se sont améliorés .

L’ Appellation Carmignano était  déjà présente dans la documentation officielle  des Médicis en 1716. Elle comprend une vingtaine de domaines et c’est une des plus petites AOCG  italiennes.

C’est la première zone toscane où le Cabernet Sauvignon d’abord et le Merlot ensuite sont entrés à faire part des cépages de l’Appellation pour renforcer le Sangiovese et sous certains aspects  lui donner un caractère international.

Les raisins autorisés pour l’assemblage du Carmignano sont le  Sangiovese (50%-70%), le Canaiolo noir ( 10%-20%), le Cabernet Franc et le Cabernet Sauvignon (10%-20%),le TrebbianoToscano, le Canaiolo blanc et la Malvasia du Chianti ( jusqu’à un maximum de 10%  seuls ou assemblés ou bien autres cépages à baies noires qui  peuvent être cultivés en toscane jusqu’à un maximum de 10%)

La Maison Piaggia a son siège social dans la Commune de Poggio a Caiano ( province de Prato) Les vignes sont sur les communes de Poggio a Caiano  et Carmignano. La Maison a été fondée par Mauro Vannucci qui, dans les années 70 a acheté des parcelles dans la zone de Piaggia , pensant  produire de bons vins grâce à une excellente exposition des vignes et au terrain calcaire. Mauro s’est dédié complètement à cette passion ; il ne savait pas que produire du vin serait devenu son deuxième travail, ce qui est arrivé en 1991 quand le premier Piaggia Carmignano Réserve a été vinifié. Sa fille Silvia, son épouse Rita et son beau-frère Paolo collaborent activement. Dans les années 90 il a acheté 15 hectares de terrains situés dans une des meilleures zones de l’appellation, à quelques centaines de mètres du village de Carmignano d’où on a une belle vue sur Florence .  Actuellement la propriété possède 25 hectares dont 15 sont cultivés à vignes.

La maison Piaggia n’est pas un domaine historique comme par exemple La Capezzana de la famille Contini-Bonacossi. Toutefois Mauro Vannucci, grâce à sa ténacité,  son obstination , sa détermination et la collaboration de Alberto Antonini en tant que superviseur et celle de son excellent élève Emiliano Falsini qui suit la production jour après jour, a réussi à produire de jolis vins , très particuliers ; en outre il a contribué à faire connaître et apprécier l’appellation Carmignano.

Quelques fois il arrive à Mauro d’interpeller une personne qu’il connait bien et lui dire «  Toi qui t’y connais en vin, goûte un peu celui-là «  il lui tend son verre ,le vin est probablement bouchonné mais c’est sa façon à lui de le tester, de savoir si la personne qui est devant lui est un professionnel.

Inoubliable sa visite dans la région de Bordeaux, quand il arriva au Châteaux Margaux, au moment de déguster les vins de la Maison , il regarda en souriant le directeur général du Château  Paul Pontallier et lui dit en lui tendant une bouteille de Piaggia « apprenez à faire du bon vin ». On m’a raconté que Mr Pontallier , personne intelligente , prit la bouteille de Piaggia et remercia Mauro sans faire aucun commentaire.

La Maison produit cinq vins . le Carmignano Piaggia Riserva, Le Poggio dei Colli  ( mono-cépage Cabernet Franc produit à partir de 2004 ) le Sasso qui est le deuxième vin , le Pietranera troisième vin et le rosé Viti dell’Erta .

Les cuvées 2004 et 2005 donnent une sensation un peu trop accentuée de bois neuf. La preuve en est que les tannins sont secs et sont perceptibles sur la gencive supérieure. Le 2006 est un vin plus plaisant, à mon avis, parce que le boisé est mieux dosé. À partir du 2007 les notes fruitées et balsamiques commencent à être dominantes par rapport au boisé mais c’est avec le 2008 qu’un très bon niveau qualitatif a été atteint. La production est de 10.000 bouteilles environ par an.

En ce qui concerne l’ampleur des tanins , je tiens à préciser que je la perçois sur la gencive supérieure. L’ampleur totale des tanins est 6/6 qui correspond à toute la largeur de la gencive. Les tanins moins amples seront 5/6 et ainsi de suite. L’ampleur des tanins est aussi importante que leur qualité. Plus les tanins sont amples plus le vin est digne d’attention mais leur qualité doit être supérieure.

Pour lire la version intégrale des notes de dégustation, abonnez-vous ou inscrivez-vous                            

 

 

Questo contenuto è riservato.

Effettuate il login per continuare la lettura! Per informazioni sull'accesso inviare una mail attraverso il modulo di contatto.

More from Paolo Baracchino

CHIANTI CLASSICO CASTELLO DI BOSSI IN VERTICALE

Je n’aurais jamais imaginé, il y a quelques années, de faire une...
Read More