UNE JOURNÉE À COLLEMASSARI

 Je connais Claudio Tipa , propriétaire de la maison viticole Colle Massari depuis plusieurs années  mais je n’avais jamais visité son exploitation. La propriété comprend entre autre le remarquable « Poggio di Sotto » de Montalcino , un des meilleurs domaines pour la production du vin rouge de Montalcino et du Brunello. Beaucoup de producteurs voudraient produire un Brunello comme le rouge de Montalcino de Poggio di Sotto. Claudio Tipa est une personne que j’estime , un vrai professionnel qui élabore des vins excellents . Il m’a demandé de faire une verticale du vin Lombrone du domaine ColleMassari ,de 2004 première année de commercialisation à 2013 qui n’a pas encore été mis en vente sur le marché. Ce vin, élaboré seulement avec du Sangiovese, à partir de 2011 a été commercialisé sous le nom de Poggio Lombrone . La dégustation s’est déroulée dans la grande salle de la propriété qui offre une vue incroyable sur les vignes . J’ai eu le plaisir de rencontrer l’œnologue du domaine viticole Maurizio Castelli , qui était venu exprès pour assister à la dégustation . À mon avis le meilleur vin de la verticale a été le 2008 que j’ai défini « style Brunello » et Maurizio Castelli était d’accord avec moi. En outre au cours de la discussion j’ai constaté que Maurizio Castelli , comme moi, pense que le 2010 n’a pas été une année exceptionnelle pour les vins à Montalcino, contrairement à l’opinion courante. Il suffit de déboucher quelques bouteilles et de les goûter pour s’en rendre compte. Il y a bien sûr d’importantes exceptions.

En ce qui concerne la verticale, j’ai remarqué que tous les vins avaient des arômes similaires, sauf le 2007 et le 2008 qui avaient en plus l’arôme de noisette grillée. Tous avaient des notes minérales et des touches plus ou moins prononcées de mine de crayon.

Je suis très content d’avoir fait cette dégustation et maintenant je peux affirmer de mieux connaître ce vin, ayant analysé toutes les cuvées élaborées et commercialisées. À la fin de la dégustation , nous avons déjeuné dans une salle à manger de la propriété avec vue sur les vignes. Pendant le repas nous avons bu de grands vins :

« Irisse »,Vermentino 2014, Montecucco de ColleMassari ;

“Grattamacco”, Bolgheri Supérieur, cuvée 2006.

“Poggio di Sotto” Brunello de Montalcino Réserve 2010

“Scosciamonaca”,Vin santo Occhio di Pernice , Montecucco, ColleMassari, cuvée 2011

et pour terminer la “Grappa” ColleMassari, 2004.

J’ai préféré , sans l’ombre d’un doute, le Brunello de Montalcino, Poggio di Sotto, Réserve 2010 , un joli vin , plaisant, captivant . Après le déjeuner Claudio nous a fait visiter rapidement les caves . Je lui ai promis de revenir le voir car j’ai trouvé ses vins intéressants et plaisants.

Avant les notes de dégustation, je dois préciser que je perçois les tanins sur la gencive supérieure. Quand les tanins sont amples et correspondent à toute la largeur de la gencive, je leur attribue un 6/6. S’ils sont moins amples je leur attribue un 5/6 et ainsi de suite. Plus les tanins sont amples plus le vin est digne d’attention mais il faut qu’ils soient aussi de très bonne qualité.

COLLEMASSARI

LOMBRONE cuvée 2004

(Cépage : 100% Sangiovese)

Couleur rouge grenat-marron

Le nez est caractérisé par des arômes intenses de mine de crayon et chocolat associés à des notes de cerise confite, marron bouilli avec du fenouil sauvage séché, menthe, eucalyptus, peau tannée, laurier, sauge, camphre et s’achève sur des pointes de menthol.

Au palais on perçoit des saveurs de cerise et de chocolat. Vin sapide et minéral, moyennement structuré. L’alcool et la fraîcheur s’alternent.

Les tanins sont doux, pas très intenses (4/6++). On ressent un léger tiraillement sur la gencive supérieure.

Long en bouche.

C’est la première cuvée qui a été commercialisée, les vignes étaient encore très jeunes. Le vin manque un peu d’acidité.

                                                                                                     87/100

COLLEMASSARI

LOMBRONE   2005

(Cépage : 100% Sangiovese)

Robe rouge grenat.

Arômes de cerise confite, peau en fin de procédé de tannage, mine de crayon, amidon de coton, tiroir des médicaments, écorce d’orange, légère note d’alcool, herbes médicinales, poivre noir, menthe, eucalyptus, légères touches de pruneau. Après quelques minutes on perçoit des notes intenses d’olive noire.

En bouche c’est une explosion de chocolat intense et de cerise. Vin doté d’un corps moyen, bien équilibré, l’alcool est maitrisé par la fraîcheur. Les tannins sont doux, assez intenses (5/6+), veloutés à l’attaque ensuite donnent une sensation d’astringence sur la gencive supérieure.

Belle persistance , finale de chocolat amer.

En général, l’année 2005 a donné des vins bien aromatisés mais qui manquent de corps, d’équilibre et de persistance. Les producteurs, en général, ont utilisé des fûts neufs conférant aux vins une majeure structure mais aussi des tanins plus asséchants.

                                                                                                           86/100

COLLEMASSARI

LOMBRONE     cuvée 2006

(Cépage : 100% Sangiovese )

Couleur rouge rubis soutenu , nuances et disque grenat.

Un éventail d’arômes de raisin framboise (Isabelle), poivre noir, intenses notes de noix muscade et mine de crayon. En évolution des notes de barbe à papa, peau végétale ( la peau qui a un arôme semblable à celui du cuir), amidon de coton, laurier, sauge, menthe et pour terminer des pointes de fenouil sauvage séché.

Le palais est fin et élégant marqué par des saveurs de chocolat et cerise. Vin sapide, minéral doté d’un corps moyen. La fraîcheur et les tannins maitrisent l’alcool et donnent au cru un bon équilibre. Les tanins sont doux, épais, veloutés et amples (6/6-).

Belle longueur de bouche, subtile pointe d’amertume à la fin.

                                                                                                            89/100

COLLEMASSARI

LOMBRONE cuvée 2007

(Cépage : 100% Sangiovese)

Robe rouge rubis soutenu, nuancé grenat.

Un premier nez de notes intenses de noisette grillée et mine de crayon. En évolution des arômes de cerise, menthe, eucalyptus, encre de chine, châtaigne bouillie, romarin, laurier, sauge et une légère touche de boisé.

Une plaisante cerise associée au chocolat ravissent le palais.

Vin moyennement structuré, bien équilibré, alcool/fraîcheur/tannins en parfaite harmonie. Les tanins sont doux, amples (6/6–) et veloutés.

Belle persistance , finale de chocolat.

                                                                                                              90/100

COLLEMASSARI

LOMBRONE 2008

(Cépage : 100% Sangiovese )

Couleur rouge rubis assez clair.

Vin qui joue dans la sphère aromatique de la noisette grillée intense, notes assez intenses de laurier et sauge que viennent compléter des arômes de fraise des bois, menthe, eucalyptus, mine de crayon, cerise, romarin, chocolat, amidon de riz bouilli et s’achève sur des touches d’encre.

Le palais est caractérisé par une plaisante saveur de chocolat, cerise et noisette grillée. Le corps est moyen, fin. Cru sapide, minéral, bien équilibré ; la fraîcheur et les tannins maitrisent l’alcool. Les tanins sont doux, fins, soyeux, élégants et assez amples (5/6).

Vin qui a de l’allonge, finale de noisette grillée.

Je l’ai particulièrement apprécié et j’ai trouvé qu’il a un style « Brunello ».

À mon avis, en ce moment, ce vin est le meilleur de la verticale.

                                                                                                                 93/100

COLLEMASSARI

LOMBRONE cuvée 2009

(Cépage : 100% Sangiovese)

Rouge rubis et léger disque grenat.

Nez orienté sur des arômes intenses de mine de crayon suivis de touches d’amidon du riz bouilli, cerise, menthe, eucalyptus, jute, poivre noir, noix muscade, laurier, sauge, apprêt pour le linge et s’achève sur des pointes d’encre de chine.

En bouche on perçoit une plaisante cerise associée au chocolat. Parfaite harmonie entre les différents éléments alcool/fraîcheur/tannins.

Les tanins sont doux, assez amples (5/6), veloutés à l’ouverture ensuite donnent une sensation d’astringence et de subtile brûlure sur la gencive supérieure.

Corps moyen. Longue persistance gustative.

                                                                                                             90/100

COLLEMASSARI

LOMBRONE cuvée 2010

(Cépage : 100% Sangiovese)

Robe rouge rubis et disque grenat.

Bouquet d’arômes intenses de noix muscade que viennent compléter une note légère de raisin framboise (Isabelle), poivre noir, cerise, menthe, eucalyptus, peau en fin de procédé de tannage, amidon de riz bouilli, chocolat et pour terminer une très subtile touche de boisé.

Le palais est fin marqué par des saveurs de cerise et chocolat. Vin sapide, minéral, moyennement structuré.

La fraîcheur et l’alcool s’alternent légèrement. Les tanins sont doux, amples (6/6–), veloutés.

Long en bouche.

Ce vin manque un peu de fraîcheur.

                                                                                                               90–/100

COLLEMASSARI

POGGIO LOMBRONE cuvée 2011

(Cépage : 100% Sangiovese)

Couleur rouge rubis assez soutenu.

L’analyse olfactive révèle des arômes de cerise, amidon de riz bouilli, menthe, eucalyptus, chocolat, tige de cyclamen cassée ( pour l’acidité),jute et s’achève sur une légère note boisée.

Bouche fine et élégante ( plus que le 2010), corps moyen, délicat ( moins structuré que le 2010). Bon équilibre , l’alcool est en retrait par rapport à la fraîcheur et aux tannins.

Les tanins sont ronds, amples (6/6–), fins et soyeux.

Longue persistance, finale de cerise, chocolat et jute.

                                                                                                             92/100

COLLEMASSARI

POGGIO LOMBRONE cuvée 2012

(Cépage. 100% Sangiovese )

Paré d’une robe rouge rubis.

Vin qui offre des arômes intenses de noix de muscade, eau de mer ( qui ressemble à l’arôme du melon à chair blanche et à la partie blanche de la peau de la pastèque), cuir blond, cerise, menthe, eucalyptus, tige de cyclamen cassée, jute et pour terminer de subtiles pointes de tomate séchée.

Corps moyen, légèrement en-dessous de la moyenne.

Assez bien équilibré, l’alcool et la fraîcheur s’alternent . Les tannins sont doux, amples (6/6–), veloutés à l’ouverture ensuite donnent une légère sensation de brûlure sur la gencive supérieure.

                                                                                                             89/100

COLLLEMASSARI

POGGIO LOMBRONE cuvée 2013

(Cépage : 100% Sangiovese)

Couleur rouge rubis et pourpre.

Vin jeune caractérisé par des arômes de peau en fin de procédé de tannage, cerise, conserve de tomate et pour terminer des notes mentholées.

En bouche il révèle une structure moyenne. La copieuse fraîcheur et l’alcool ont besoin d’un peu de temps pour mieux se fondre. Saveur de chocolat.

Les tannins sont ronds, pas très amples (4/6+) fougueux.

Vin encore adolescent qui donne une sensation de légère brûlure sur la gencive supérieure.

Longue persistance .

Je lui ai attribué cette note en prévision de sa future évolution .

                                                                                                                 90/100

 

 

More from Paolo Baracchino

LE MERVEILLEUX MONDE DES BULLES VERTICALE BOLLINGER R.D AU RESTAURANT « LA PERGOLA »

 Les sept « Enfants de Champagne » ont décidé d’organiser une verticale des Champagnes...
Read More