VISITE AU « PODERE LA CAPPELLA

 Bruno et Natascia Rossini, père et fille sont les propriétaires du domaine « Podere La Cappella » qui se trouve en Toscane à San Donato in Poggio. Bruno, originaire de la province de Venise a acheté la propriété en 1979 . Outre à la vigne et aux oliviers, Bruno a décidé de cultiver des arbres fruitiers, pommiers et poiriers une de ses grandes passions.

En 1995 ayant commencé à s’intéresser aux vins, il décide de ne plus vendre le raisin et d’élaborer ses propres crus, le Chianti Classico et le Corbezzolo, un Sangiovese, cépage unique. En 1996 il produit le Cantico, un 100% Merlot. Le domaine viticole commence à prendre de l’ampleur avec l’arrivée de sa fille Natascia.

Dans le parc de la propriété, il ya une petite chapelle « Santa Maria a Cerbaia » qui date probablement de 1043 et abrite des œuvres d’art du XIIIème siècle. Bruno est très attaché à cette petite église.

Les vignes couvrent une superficie de 13 h dont 10 h de vignes productives et 3 en voie de productivité, situées à 350m au dessus du niveau de la mer. Les vignes les plus vieilles ont été plantées il ya trente ans environ. Le sol est argilo-calcaire , schisteux .

Les vin élaborés sur le domaine sont :

  • Le Chianti Classico, le Chianti Classico Réserve « Querciolo », le « Corbezzolo », le « Cantico », l’ “Idillio”

La propriété produit aussi de l’huile d’olive extra vierge.

Le Chianti Classico provient des terrains argilo-calcaires, schisteux des vignes situées à 350 m d’altitude ; la densité des ceps est de 5000/h.   Les cépages sont le Sangiovese et le Merlot . La macération se fait en cuve d’acier pendant 15-20 jours, ensuite un an de fermentation malolactique en fûts de chêne français déjà utilisés. Le vin est enfin élevé en bouteille pendant 8 mois avant d’être commercialisé. La production annuelle est de 35.000 bouteilles.

La composition des sols pour la production du Chianti Classico Réserve Querciolo est la même que pour le Chianti Classico. Les vignes sont à 350 m d’altitude , la densité des ceps est de 5000/h. ce cru est élaboré à partir de 100% de Sangiovese. Macération en cuves d’acier pendant 15-20 jours, affinage d’ un an dans des fûts de chêne français neufs ou déjà utilisés et enfin élevage en bouteille pendant douze mois. Production annuelle 5.000 bouteilles.

Le Corbezzolo provient des vignes qui ont les mêmes caractéristiques que celles du Chianti . Altitude 350 m, densité des ceps de 3 500 à 5 000. Ce vin est élaboré à partir de 100% de Sangiovese. Même procédé de vinification que le Querciolo, sauf pour l’élevage en bouteille qui est de 20 mois. Production annuelle : 4 000 bouteilles.

Mêmes terrains pour le Cantico. Altitude 350m, vin élaboré à partir de 100% de Merlot. La vinification est comme celle du Corbezzolo, l’élevage en bouteille est de 30 mois minimum. Production annuelle 3 000 bouteilles .

Idillio est un vin liquoreux qui n’est pas produit tous les ans.

Le domaine élabore aussi un Vermentino, 1 500 bouteilles par an.

J’ai toujours, plus ou moins, apprécié les vins de cette Maison qui depuis 2008 bénéficie de la collaboration du jeune et talentueux œnologue Valentino Ciarla . Valentino s’est formé auprès de grands œnologues comme Alberto Antonini et Attilio Pagli, il a ensuite gravi tous les échelons . Je dois reconnaitre que la Maison a tiré d’énormes bénéfices de cette collaboration, abandonnant progressivement les fûts neufs et produisant des vins plus équilibrés et plus intéressants. J’ai constaté ces derniers temps une progression dans la qualité des vins. Je suis invité deux-trois fois par an pour déguster les crus de la propriété et manger quelques excellentes spécialités préparées par Natascia et la mère de son mari Alberto . Au début les vins étaient trop boisés, les tanins un peu asséchants à cause des tanins du bois , peu équilibrés et alcooleux. Maintenant ils sont enthousiasmants. Par exemple le « simple » Chianti Classico est un vin très plaisant, bien que doté d’une structure importante.

Récemment ,avec mon ami journaliste américain-florentin Daniel Thomases nous avons été invités à dîner et au cours du repas nous avons dégusté plusieurs vins de la propriété.

Il m’est arrivé, dans le passé, de critiquer les vins de Bruno, je trouvais qu’ils manquaient d’équilibre, l’alcool dominait la fraîcheur . Je savais que Bruno acceptait mal volontiers mes critiques mais en principe quand on me demande mon opinion je dis ce que je pense sincèrement. Maintenant il m’arrive rarement de critiquer les crus que le domaine élabore et Bruno est ravi et satisfait de mes appréciations.

Le 2010 a été une année intéressante et a donné des vins élégants, délicats alors que les vins élaborés en 2011 sont élégants mais plus structurés. Les crus de 2012 manquent un peu de matière et ont quelques problèmes d’équilibre en bouche.

L’année 2013 a été une année positive comme le 2011, les vins sont encore plus élégants et puissants.

Le 2014 est considéré en général comme une année difficile en Toscane mais la production de cette propriété a donné d’excellents résultats.

Le 2015 a été extraordinaire. Les crus ont une structure importante, sont bien équilibrés et élégants.

Avant de passer aux commentaires sur la dégustation, je dois préciser que je perçois les tanins sur la gencive supérieure. Si les tanins sont intenses je les perçois sur toute la largeur de la gencive supérieure et je leur attribue un 6/6. S’ils sont moins intenses je leur donne un 5/6 et ainsi de suite. Plus les tanins sont intenses plus le vin est digne d’attention mais il est nécessaire qu’ils soient aussi de bonne qualité.

Vins dégustés :

 

PODERE LA CAPPELLA

VERMENTINO 2014

Robe jaune or nuancée cuivré.

Un bouquet d’arômes de menthe, eucalyptus, ambre, houblon, enrobage de la dragée, amidon de riz, intenses de coriandre, iode et pour terminer des notes de pomme Annurca .

L’attaque en bouche est savoureuse assortie d’un goût acidulé du citron et de la pomme Annurca . Vin bien structuré, doté d’une généreuse sapidité et d’une plaisante minéralité.

Bon équilibre même si l’acidité et l’alcool s’alternent légèrement. À mon avis cela est dû au fait que Bruno m’a versé le vin à température de la cave au lieu de le refroidir d’au moins trois degrés. Je pense qu’il aurait eu un meilleur équilibre.

Longue persistance aromatique , finale de pomme Annurca.

                                                                                                     90–/100

PODERE LA CAPPELLA

CHIANTI CLASSICO cuvée 2013

(Cépage: Sangiovese et pourcentage bas de Merlot)

Jolie couleur rouge rubis.

Nez plaisant, riche, varié qui offre des arômes de violette, menthe, eucalyptus, conserve de tomate, poivre noir, noix de muscade, lavande, ambre, note sucrée de l’enrobage de la dragée, pastilles de réglisse, cerise, caoutchouc et s’achève sur des pointes d’amidon du riz bouilli.

En bouche il se révèle plaisant, sapide, doté d’une discrète acidité. Corps moyen, vin bien équilibré, l’alcool est imperceptible. Les tanins sont ronds, assez intenses (5/6-), soyeux à l’ouverture ensuite donnent une subtile sensation d’assèchement sur la gencive supérieure.

Vin qui a de l’allonge, finale de violette et cerise.

                                                                                                        91++/100

PODERE LA CAPPELLA

CHIANTI CLASSICO 2014

Il affiche un rouge rubis.

L’analyse olfactive met en relief des arômes intenses d’ambre et noix de muscade assortis de notes de menthe, eucalyptus, émail, encens, cerise un peu mûre, poivre noir, résine de pin, apprêt pour le linge et termine sur des pointes de cônes de cyprès.

La bouche révèle une structure moyenne ainsi qu’une plaisante sapidité et minéralité. L’alcool est en retrait, les tanins sont doux, assez intenses (5/6–), veloutés à l’ouverture puis deviennent un peu rêches et donnent une sensation d’astringence sur la gencive supérieure .

Longue persistance aromatique, finale de prune et cerise un peu verte.

Ce vin est un des meilleurs Chianti Classico 2014 que j’ai dégusté. Le 2014 a été une année vraiment difficile en Toscane .

Cru encore adolescent qui aurait besoin de rester en cave encore quelque temps .

                                                                                                          90/100

PODERE LA CAPPELLA

CHIANTI CLASSICO   2015

Il s’annonce par un beau rouge pourpre soutenu.

Vin qui offre des arômes de pomme reinette, santal, cerise légèrement mûre, prune fraîche, pulpeuse, émail, amidon du riz bouilli, poivre noir, menthe, amande, eucalyptus et légère note de noisette grillée.

En bouche on perçoit une structure supérieure à la moyenne. Cru sapide, minéral, bien équilibré, la fraîcheur et les tanins s’imposent sur l’alcool.

Les tanins sont doux, intenses(6/6–) épais et veloutés. Longue persistance, finale de délicieuses cerise et prune.

Ce 2015 représente bien l’année qui donnera beaucoup de satisfaction et d’appellations.

Je me souviens du Chianti Classico 2010 de cette propriété, un grand vin, fin, élégant. Le 2011était plus structuré que le précédent, plus puissant et élégant. 2 012 une année difficile, vin pas très équilibré. En 2013 le vin est plus structuré qu’en 2011. L’année 2014 a été plus favorable que le 2012. Le 2015 supérieur au 2010 a donné un vin élégant et puissant.

                                                                                                             93/100

PODERE LA CAPPELLA

CHIANTI CLASSICO RÉSERVE QUERCIOLO 2013

(Cépage: 100% Sangiovese)

Paré d’une robe rouge rubis soutenu, nuancé pourpre.

Il s’ouvre sur des arômes captivants , intenses de noisette grillée que viennent compléter des notes de violette, poivre noir, noix muscade, menthe, eucalyptus et s’achève sur des pointes de santal.

Le corps est moyen, vin sapide, minéral.

Parfaite homogénéité entre acidité/ alcool /tanins. Les tanins sont doux, assez amples (5/6++), veloutés à l’ouverture et légèrement astringents sur la gencive supérieure à la fin.

Vin qui a de l’allonge, finale de cerise et prune.

                                                                                                           92/100

J’ai rapidement dégusté aussi le 2014 et je l’ai trouvé plaisant soit au nez qu’au palais marqué par des saveurs de cerise pulpeuse, encens, dragée, poivre noir, noix muscade et meuble d sacristie. Je n’ai pas écrit mes notes de dégustation mais je lui attribué un 90/91 sur 100

PODERE LA CAPPELLA

CORBEZZOLO 2011

(Cépage : 100% Sangiovese )

Couleur rouge rubis nuancé grenat clair.

Le verre laisse s’échapper des arômes de fraise des bois, framboise, jute, santal, menthe, eucalyptus, laurier, jute, sauge, romarin et pour terminer des notes de cerise.

Le palais est fin, élégant. Corps moyen, vin bien équilibré, la fraîcheur et les tanins maitrisent l’alcool. Les tanins sont doux, assez intenses (5/6-), veloutés.

Long en bouche, finale incroyable de violette.

Joli vin fin et élégant et séduisant.

                                                                                                                93/100

PODERE LA CAPPELLA

CORBEZZOLO cuvée 2012

Joli rouge rubis clair.

Arômes variés de poivre noir, apprêt pour le linge, cuir blond, subtiles touches d’anchois, menthe, eucalyptus, framboise, noix muscade, amidon de riz bouilli, notes sucrées boisées ( évoque le petit tonneau du vin santo) et pour terminer de légers effluves d’alcool .

Sapide, minéral en bouche, structure légèrement en dessous de la moyenne. Vin assez équilibré, l’alcool et la fraîcheur s’alternent. Les tanins sont ronds, pas très amples (4/6++),veloutés à l’attaque ,légèrement asséchants et donnant une sensation de brûlure sur la gencive supérieure à la fin.

Assez longue persistance. L’année n’a pas été très favorable. Le vin est encore jeune et devra acquérir un majeur équilibre.

                                                                                                           89/100

PODERE LA CAPPELLA

CORBEZZOLO 2013

Robe rouge rubis assez soutenu.

Le nez évoque des nuances de santal, poivre noir, menthe, eucalyptus et intense note d’amidon de riz bouilli et noix muscade, s’achève sur des arômes d’ambre et cerise sucrée.

Vin qui a de la matière, une plaisante sapidité et minéralité.

Bon équilibre, l’alcool est imperceptible maitrisé par la fraîcheur et les tanins qui sont doux, assez intenses(5/6), soyeux.

Long en bouche, une incroyable et plaisante note florale de violette à la fin.

Vin doté d’une bonne structure, élégant qui représente bien l’année.

                                                                                                               93/100

J’ai rapidement dégusté le 2015 qui n’est pas encore sur le marché ; c’est un vin très jeune , élégant qui a déjà une bonne structure. Le bouquet révèle des arômes de conserve de tomate, cerise, menthe, eucalyptus, selle en cuir, prune et coque d’amande. La bouche s’exprime sur la cerise pressée. Le corps est moyen. Bonne harmonie, l’alcool est imperceptible. Les tanins sont doux, soyeux et amples (6/6–). Longue persistance , finale de cerise et prune. Note entre 94-95/100.

 

PODERE LA CAPPELLA

CANTICO   cuvée 2008

(Cépage: 100% Merlot)

Le nez est assez évolué et offre des arômes de feuilles mortes, humus, terre humide, café froid, jute, poivre noir à peine moulu, noix muscade, cerise, menthe, eucalyptus, peau tannée et s’achève sur des notes fumées qui évoquent le tison éteint.

Au palais le vin se révèle équilibré, l’alcool est imperceptible, les tanins sont doux, pas très larges(4/6+), soyeux à l’attaque et légèrement astringents ensuite sur la gencive supérieure. Corps moyen.

Long en bouche.

Joli vin mais la qualité des tanins est un peu décevante.

                                                                                                          91/100

PODERE LA CAPPELLA

CANTICO   cuvée 2009

Rouge rubis, fin disque grenat.

Un plaisant éventail d’arômes avec en relief la truffe noire et la terre humide que viennent compléter des notes d’amidon de riz bouilli, humus, feuilles mortes, menthe, eucalyptus, cerise et pour terminer des pointes de lavande de la savonnette Atkinsons.

La bouche intéressante, plaisante, élégante s’exprime sur la cerise juteuse et la truffe noire. Corps moyen, vin bien équilibré, l’alcool est en retrait.

Les tanins sont ronds, amples (6/6–), soyeux à l’ouverture et tout à la fin donnent une subtile sensation de brûlure sur la gencive supérieure.

La qualité des tanins de ce 2009 est nettement supérieure à ceux du 2008.

                                                                                                         94/100

PODERE LA CAPPELLA

CANTICO 2012

Robe rouge rubis et fin disque grenat.

Vin qui s’ouvre sur une légère sensation de picotement due à l’alcool, en évolution des arômes de cerise, menthe, eucalyptus, des notes sucrées du boisé, jute, lavande et s’achève sur l’amidon du riz bouilli.

Corps moyen , à la limite. Ce vin n’a pas de problèmes d’alcool parce qu’on n’a pas une sensation de brûlure sur la langue. Les tanins sont doux, pas très intenses (4/6), soyeux à l’attaque ensuite sont asséchants et donnent une subtile impression de brûlure sur la gencive supérieure.

À mon avis ce vin a été élevé dans des fûts en bois neuf pour lui donner une majeure structure et plus de structure tannique . Long en bouche, finale boisée.

Les tanins sont un peu asséchants. Ce cru n’est pas encore commercialisé ; il le sera dans deux ou trois ans . Pour le moment je lui ai attribué un

                                                                                                   88/100

PODERE LA CAPPELLA

CANTICO cuvée 2013

Joli rouge rubis assez soutenu.

Vin où dominent des arômes jeunes comme la note animale de la peau en fin de procédé de tannage assortis de notes intenses épicées de poivre noir, noix muscade, ambre, menthe, pastilles de réglisse, santal et pour terminer l’amidon du riz bouilli.

La bouche révèle tout de suite une belle structure ainsi que de plaisantes sapidité et minéralité. Parfaite harmonie entre les différents éléments, l’alcool est imperceptible grâce à la fraîcheur et aux tanins.

Les tanins sont doux, assez intenses (5/6), soyeux.

Longue persistance aromatique . Connaissant un peu ce vin, je pense qu’il doit encore s’exprimer, évoluer soit au nez qu’en bouche.

Bon équilibre qu’il gardera avec le temps ; les tanins sont bien faits pas du tout agressifs.

                                                                                                        94/100

J’ai également dégusté, bien que très rapidement le Cantico 2014 et le 2015.

Le 2014 offre au nez et en bouche une belle et séduisante cerise, la conserve de tomate. Vin fin, élégant, moyennement structuré doté de tanins plaisants, épais . Note entre 91-93 /100

Le 2015 révèle au nez et en bouche une savoureuse cerise pulpeuse. Vin puissant, élégant. Les tanins sont plus intenses que ceux du 2014. Je pense qu’il va s’agir d’un grand vin.

La Maison a mis sur le marché le Cantico 2009 , car à leur avis les vins des années successives sont trop jeunes et donc il faudra encore attendre un peu avant de les trouver en vente.

Après cette belle dégustation, nous avons eu droit à un délicieux dîner. Les invités ont eu la possibilité de boire les vins qu’ils avaient le plus appréciés au cours de la dégustation. Grande indécision pour moi car j’avais bien aimé un bon nombre de vins.

Nous avons passé un agréable moment avec Bruno, Natascia et Alberto et je les remercie . Je pense qu’ils apprécient ma sincérité. Quand mes commentaires sont positifs , leur joie est incroyable et la mienne aussi car j’ai le plaisir de boire de grands vins.

More from Paolo Baracchino

BORDEAUX PRIMEUR 2010

J’ai dû cette année aussi organiser à temps mon voyage à Bordeaux,...
Read More