BORDEAUX EN PRIMEUR 2013 – Deuxième partie

Dans la première partie de l’article publié dans le numéro précédent de la revue, j’ai déjà parlé des conditions climatiques de l’année 2013.

2011, 2012, 2013 ont été trois années difficiles, et les vins produits ont , plus ou moins , tous  la même fausse note , c’est-à-dire des tannins légèrement astringents en fin de bouche .

Les vins rouges de 2011 avaient des fruits un peu mûrs, des tanins à l’ouverture soyeux et veloutés pour ensuite en finale donner une légère sensation d’assèchement. En général les vins n’étaient pas très structurés, pas très longs en bouche et souvent manquaient d’équilibre gustatif.

Les vins de  2012  avaient , presque tous, des fruits mûrs, frais et une bonne structure. Ils avaient en outre une persistance aromatique majeure  par rapport aux vins du 2011, des arômes fleuris et un meilleur équilibre.

L’année 2013 a donné des vins rouges moyennement structurés. Les fruits  ont la même  maturité dosée que ceux du 2012   . Les tanins sont  soyeux à l’ouverture mais donnent une sensation d’assèchement en fin de bouche. On retrouve la même sensation  d’astringence dans les vins des trois années, 2011, 2012, 2013.

De tous les vins rouges du 2013 que j’ai dégustés, j’ai particulièrement apprécié les tanins du Petrus

L’année 2013 a été particulièrement difficile et les producteurs me l’ont confirmé. La floraison a été tardive, les conditions atmosphériques instables. Un hiver froid et humide a retardé d’au moins trois semaines le débourrement et l’inflorescence. À cause d’ un printemps variable et pluvieux, le travail de la vigne a été important et le rendement inférieur . Quelques Châteaux  ont eu une production inférieure de 30 à 70%. Le Pin , par exemple produira seulement quelques centaines de bouteilles. Les pluies intenses et fréquentes , les journées ensoleillées insuffisantes ont provoqué la formation de la pourriture grise et par conséquent beaucoup de travail et un faible rendement.

En ce qui concerne les vins blancs, les années 2011, 2012 et 2013 pour presque tous les producteurs, ont été de bonnes années. Des arômes fleuris, fruités, minéraux, souvent iodés, un bon équilibre gustatif caractérisent ces vins.

Le 2013 a donné des vins de Sauternes très gras, riches en sucre, avec une généreuse fraîcheur, qui se distinguent plus pour leur puissance que pour leur élégance et qui nécessiteront , à mon avis, de plusieurs années d’élevage pour perdre un peu de structure et acquérir de l’élégance.

À propos des vins rouges et de l’ampleur des tanins , je dois préciser que je les perçois sur la gencive supérieure. L’ampleur totale est de 6/6, c’est-à-dire toute la largeur de la gencive supérieure. Si les tanins sont moins amples, ils seront 5/6 et ainsi de suite. La qualité des tanins est aussi très importante. Plus les tanins sont amples plus le cru est digne d’attention mais il faut aussi qu’ils soient de bonne qualité.

Pour lire la version intégrale des notes de dégustation, abonnez-vous ou inscrivez-vous

 

[ihc-hide-content ihc_mb_type=”show” ihc_mb_who=”1″ ihc_mb_template=”1″ ]

CHÂTEAU  D’AIGUILHE  2013

Côtes de Bordeaux  Castillon – rouge

(Merlot 90% Cabernet Franc 10%)

Très belle couleur rouge pourpre, assez limpide.

Un éventail olfactif caractérisé par des arômes de cuir tanné, cerise griotte à  maturité dosée , chocolat, menthe, eucalyptus, étoupe trempée dans le vin. Un deuxième nez d’arômes de poivre noir, noix muscade et mine de crayon, légères notes de cendre et encens, bonbon anglais, cyprès et s’achève sur des rappels boisés.

En bouche on perçoit une légère sensation d’astringence. Le corps est moyen . Vin bien équilibré, l’alcool est en retrait sur la fraîcheur et les tanins qui sont tendres, assez intenses (5/6) veloutés en attaque pour ensuite donner une  légère sensation d’assèchement sur la gencive supérieure à la fin. Long en bouche avec finale  de saveur de cerise.

Le 2012 avait moins de fraîcheur que ce 2013, par contre les tanins étaient plus amples.

Dans l’ensemble, j’ai préféré le 2013 au 2012.

90/92

 

D’ARMAILHAC  2013

Pauillac – rouge

( Cabernet Sauvignon 59% Merlot 28% Cabernet Franc 12% Petit Verdot 1%)

Vin paré d’une robe rouge rubis et texture pourpre

Un nez fin et élégant avec des arômes de chocolat, intenses de graphite, poivre noir, noix de muscade, menthe, romarin, laurier, sauge, petites pastilles réglisse , légères senteurs végétales et de clous de girofle, cerise et pour terminer des souffles boisés.

En bouche il révèle une plaisante consistance juteuse qui évoque la prune associée au  chocolat. En fin de bouche la prune devient légèrement acerbe. Le corps est moyen et le vin est bien équilibré grâce aux tanins et à la généreuse fraîcheur.

Les tanins sont doux, assez amples (5/6), soyeux  en attaque et légèrement asséchants à la fin

Belle longueur de bouche avec finale un peu boisé.

Les vins du 2011 avaient des fruits trop mûrs ( cerise confite) et un corps trop concentré. Le 2012 avait une structure plus conforme à l’année, moins concentré comme le 2013.

J’ai préféré le 2013  au 2011 et au 2012, même si le 2013 a un boisé un peu plus présent.

90/92

BALESTARD – LA- TONNELLE 2013

Saint-Émilion – rouge

( Merlot 70% Cabernet Franc 25% Cabernet Sauvignon5%)

Couleur rouge pourpre

Il s’ouvre sur des arômes de cerise noire assez mûre, chocolat, menthe, eucalyptus, réglisse, poivre noir, noix muscade, sucré boisé, peinture à l’huile, poire rouge, olive noire, léger alcool dénaturé et s’achève sur des notes fruitées de prune.

Au palais on perçoit des tanins intenses (6/6),doux, à l’attaque veloutés pour à la fin donner une légère sensation d’astringence.

Corps moyen. Vin bien équilibré , fraîcheur et tanins dominent l’alcool.

Belle longueur de bouche avec en finale des saveurs de chocolat,, cerise, prune et mûre.

Le 2012 avait un boisé plus présent  que le 2013 .

89/91

BEAUREGARD 2013

Pomerol – rouge

(Merlot 80% Cabernet Franc 20%)

Robe rouge rubis et fin disque pourpre

Il exhale un arôme de poivre noir, noix muscade, chocolat, cerise un peu mûre, peau, menthe, eucalyptus,  et pour terminer des notes de citronnelle.

Au palais il révèle un corps un peu inférieur à la moyenne. Bon équilibre , l’acidité est bien présente et les tanins sont assez amples (5/6–), tendres et veloutés.

Assez long en bouche avec finale de chocolat.

Vin séduisant mais qui manque un peu de structure et de persistance gustative.

88/90

BEAU-  SÉJOUR BÉCOT 2013

Saint-Émilion   – rouge

(Merlot 80% Cabernet Sauvignon 16% Cabernet Franc 4%)

Vin paré d’une couleur rouge pourpre soutenu

Il s’ouvre sur des arômes intenses de chocolat, en évolution peau pendant le procédé de tannage, menthe, eucalyptus, poivre noir, noix muscade, caoutchouc et à la fin la cerise.

En bouche il révèle un corps moyen. Vin bien équilibré, la fraîcheur et les tanins dominent l’alcool. Les tanins sont amples (6/6), doux, à l’attaque soyeux pour ensuite assécher la gencive supérieure.

Belle longueur de bouche avec finale de chocolat et cerise.

Le 2012 avait une cerise trop mûre et un boisé un peu trop présent.

89/91

BELLEVUE  MONDOTTE 2013

Saint-Émilion  – rouge

( Merlot 90% Cabernet Franc 5% Cabernet Sauvignon 5% )

Rouge pourpre soutenu.

Bouquet  fruité en particulier de cerise légèrement mûre et prune, arômes balsamiques de menthe, eucalyptus et résine de pin. En évolution des notes de chocolat. caoutchouc et s’achève sur des notes épicées de poivre noir.

L’attaque en bouche révèle immédiatement une généreuse présence de boisé. Corps moyen, vin bien équilibré. L’alcool est en retrait par rapport à la fraîcheur et aux tanins qui sont doux, assez amples (5/6) veloutés pour ensuite donner une légère sensation de sècheresse sur la gencive supérieure.

Belle persistance aromatique avec finale de cerise, chocolat et bois toasté.

À mon avis , l’unique fausse note de ce vin est le bois  trop présent.

Le 2012 avait une note fruitée de cerise mûre comme celle du 2013. Le 2011 par contre avait une cerise à  maturité parfaite.

87/89

LE  BON  PASTEUR 2013

Pomerol – rouge

( Merlot 85% Cabernet Franc 15%)

Robe rouge pourpre clair

Un mélange d’arômes de cerise griotte légèrement mûre, menthe, eucalyptus, tabac blond pour pipe et fruits confits, peau, poivre noir, noix muscade, apprêt ( amidon spray pour le repassage) et dernière impression de souffles de chocolat.

Vin qui affiche un  parfait équilibre entre les différents éléments : alcool, fraîcheur et tanins. La structure  est moyenne. Les tannins sont doux, amples (6/6-) soyeux à l’attaque et légèrement asséchants sur la gencive supérieure à la fin.

Long en bouche avec finale de chocolat, cerise et tabac blond pour pipe associé à des fruits confits précédemment ressentis au nez.

90/92

BOUSCAUT 2013

Pessac – Léognan  blanc

( Sauvignon 60% Sémillon 40%)

Couleur jaune paille et reflets gris-vert

Un premier nez qui révèle la présence de soufre suivi de la pierre à fusil, menthe, eucalyptus, citron et à la fin la note fleurie d’aubépine.

Assez équilibré en bouche avec la note saline légèrement excessive. Alcool en retrait et structure moyenne.

Belle persistance aromatique .

Le sel et le citron attaquent un peu  la gencive supérieure.

Le 2012 avait une note excessive de citron  alors que le 2013 est agressif à cause de la présence légèrement excessive du sel .

83/85

BOUSCAUT 2013

Pessac – Léognan – rouge

( Merlot 55% Cabernet Sauvignon 35% Malbec 10% )

Joli rouge pourpre

Il s’ouvre sur une légère note  végétale, en évolution peau pendant le procédé de tannage, peinture à l’huile, cerise, poivre noir, noix muscade, menthe, eucalyptus, fumé, poudre pour munitions , apprêt ( amidon spray pour le repassage) tomate sèche et se termine avec une touche de chocolat.

Le corps est légèrement en-dessous de la moyenne . Ce vin révèle des saveurs qui évoquent la prune et le chocolat. Équilibré, les tanins sont doux, assez intenses ( 5/6-), à l’attaque veloutés et à la fin donnent une légère sensation d’assèchement sur la gencive supérieure. Long en bouche avec finale un peu végétale, seule fausse note  de ce vin.

Le 2012 n’avait pas cette note végétale que l’on perçoit dans ce 2013 , soit au nez qu’en bouche.

Je préfère le 2012 au 2013.

87/89

CANON  LA  GAFFELIÈRE 2013

Saint-Émilion  – rouge

( Merlot 70% Cabernet Franc 25% Cabernet Sauvignon 5%)

Vin paré d’une robe rouge pourpre

Nez typé d’arômes de café froid, tamarinier, senteurs végétales, cerise un peu mûre, prune, menthe, eucalyptus, apprêt (amidon spray pour le repassage), peau végétale ( la peau qui évoque le sucré du cuir ),sucré du  bois et pour terminer des souffles d’ambre.

Le palais est ravi par une plaisante saveur sucrée.

En ce moment l’équilibre gustatif est assez instable, on perçoit un peu l’alcool ensuite la fraîcheur et vice versa.

Les tannins sont assez amples ( 5/6) doux, à l’attaque veloutés pour  donner une légère sensation d’assèchement sur la gencive supérieure à la fin.

Corps moyen et belle longueur de bouche avec finale de cerise et chocolat.

Sensation de poivre noir sur la langue.

Le 2012 avait une sensation d’ amertume que je n’ai pas ressentie dans le 2013.

88/90

CAP  DE  MOURLIN 2013

Saint-Émilion  -rouge

( Merlot 65% Cabernet Franc 25% Cabernet Sauvignon10%)

Rouge rubis soutenu et texture pourpre

Il offre un bouquet d’arômes de chocolat, meuble de sacristie, cerise mûre, tiroir des médicaments, peau tannée, menthe, eucalyptus, prune, mûre, poivre noir, noix muscade, boisé et à la fin des senteurs de réglisse.

En bouche on perçoit des saveurs de prune et cerise confite. Vin équilibré. Structure moyenne et tannins doux, amples (6/6) soyeux à l’attaque mais donnent une légère sensation de brûlure sur la gencive supérieure en finale.

Longue persistance aromatique avec fin de bouche de tabac blond pour pipe et cerise confite .

Les tanins sont plus amples que ceux du 2011 et du 2012. Le 2013 comme le 2012, 2011, 2010 et 2009 a une cerise un peu trop mûre.

89/91

CARBONNIEUX 2013

Pessac – Léognan – rouge

(Cabernet Sauvignon 60% Merlot 30% Cabernet Franc 10%)

Pourpre vif

Un nez caractérisé par des arômes de cerise légèrement mûre, en évolution chocolat, menthe, eucalyptus, réglisse, poivre noir, noix muscade, apprêt ( amidon spray pour le repassage) et s’achève sur des rappels de poire rouge.

Moyennement structuré, en bouche  il révèle une saveur qui évoque le chocolat.

La fraîcheur et les tannins confèrent au vin un bon équilibre. L’alcool est imperceptible. Les tanins sont doux, assez amples (5/6 – ) soyeux à l’attaque et légèrement asséchants à la fin.

Long en bouche avec finale de chocolat et prune.

Le 2012 avait au palais une saveur de fruits un peu verts et des tanins plus amples.

Les tanins du 2013 et du 2012 sont légèrement supérieurs à ceux du 2011 qui donnaient une subtile sensation de brûlure.

89/91

CHAPELLE  DE  POTENSAC 2013

Médoc  – rouge

( Merlot 66% Cabernet Sauvignon 28% Cabernet Franc 6%)

Robe d’un beau rouge pourpre

Il développe des arômes de cerise, fumé, menthe, eucalyptus, peau,  hydrolitine ( additif alimentaire pour faire l’ eau gazeuse artificielle), poivre noir, noix muscade. léger prune et pour terminer des notes de peinture à l’huile.

Moyennement charpenté, le vin est  équilibré , a des tanins pas très amples (4/6+) doux, veloutés à l’attaque mais donnant une légère sensation d’assèchement sur la gencive supérieure à la fin.

Saveur de cerise un peu verte  même à la fin de la longue persistance gustative.

Le 2012 était un peu plus puissant en bouche et les tanins étaient plus amples.

À mon avis le 2012 est supérieur au 2013.

89/91

CLOS  DE  BAIES 2013

Saint-Émilion – rouge

( Merlot 70% Cabernet Franc 30%)

Vin paré d’une jolie robe pourpre

Un premier nez typé par des arômes intenses de cerise un peu mûre, chocolat et mine de crayon. Le parcours olfactif continue avec des notes de caoutchouc, poivre noir, noix muscade, dragée, citronnelle,   peau végétale ( qui tend au sucré du cuir ) menthe, eucalyptus, laurier, tomate sèche et pour finir de légères senteurs de clous de girofle.

En bouche on perçoit une cerise un peu verte mais le vin est sapide et minéral.

Moyennement structuré et bien équilibré, l’alcool est imperceptible grâce à l’acidité et aux tanins qui sont doux, assez amples (5/6) soyeux à l’attaque et légèrement asséchants à la fin.

Long en bouche ave finale de cerise.

Vin qui se laisse boire et me rappelle le 2012 soit pour les tanins que pour la consistance. Le 2011 avait la violette en finale.

90/92

CLOS  DE L’ORATOIRE 2013

Saint- Émilion  – rouge

(Merlot 95% Cabernet Franc 5%)

Vin couleur rouge rubis et texture pourpre assez clair

Le nez s’ouvre sur des notes intenses de poudre pour munition, il évolue ensuite sur des arômes de cerise, poivre noir, noix muscade, léger houblon et clous de girofle, et à la fin des touches de prune.

Corps moyen, on perçoit légèrement le bois toasté qui donne une subtile sensation de sècheresse sur la gencive supérieure. La fraîcheur domine l’alcool grâce aux tannins qui ne sont pas très amples(4/6+), tendres, à l’attaque veloutés pour ensuite devenir asséchants sur la gencive supérieure. La présence du bois accentue un peu les tannins du vin.

Long en bouche avec finale de prune, cerise et boisé.

Le 2012 était moins équilibré que ce 2013 alors que l’ampleur des tanins est la même pour les deux années.

88/90

CLOS  DES  LUNES – LUNE  BLANCHE 2013

Bordeaux – blanc

( Sémillon 70% Sauvignon 30%)

Jaune paille clair

Le nez révèle des arômes de levure de bière, feuille de rue des jardins, feuille de tomate, poivre blanc, vanille, fleur du pêcher, aubépine et pour terminer une envolée sucrée d’épisperme ( peau fine du marron bouilli)

Saveur salée en bouche. Vin minéral avec des saveurs intenses de citron et de cèdre.

Le corps est un peu en-dessous de la moyenne et l’équilibre légèrement instable, l’alcool et l’acidité s’alternent.

Assez long en bouche avec finale d’agrumes

Le vin nécessite d’une période d’ élevage en bouteille pour acquérir un majeur équilibre.

87/89

CLOS  DES  LUNES – LUNE D’ARGENT 2013

Bordeaux – blanc

(Sémillon 70% Sauvignon 30%)

Robe jaune paille clair et reflets gris

Un nez articulé d’arômes de iode, rouille, eau de mer, poivre blanc, menthe, léger cuir frais, léger jasmin et à la fin légères touches sucrées d’épisperme ( peau fine du marron bouilli)

Une  généreuse sapidité associée à une note d’agrume de citron un peu vert caractérisent l’analyse gustative .

La structure est légèrement en-dessous de la moyenne. Saveur salée sur les lèvres. Le vin est équilibré en effet l’alcool est imperceptible.

Belle longueur de bouche avec finale de sel et citron .

88/90

CLOS  DES  LUNES – LUNE D’OR 2013

Bordeaux – blanc

(Sémillon 70% Sauvignon 30%)

Couleur jaune paille et texture gris-vert

Premier nez orienté vers des arômes sucrés d’épisperme et de sucette à la menthe, il évolue ensuite vers des arômes de feuille de rue des jardins, feuille de tomate, feuille de pêcher, peinture à l’huile, iode, écorce de mandarine, menthe poivrée et pour terminer une pincée de poivre blanc.

Bonne sapidité en bouche  mais inférieure à celle de Lune Blanche et Lune d’Argent associée à des saveurs de menthe poivrée et de citron

Corps est un peu en-dessous de la moyenne et s’estompe rapidement. Vin équilibré qui a de la longueur ; fin de bouche de sel et citron.

La fermentation de ce vin se fait dans des barriques en partie neuves et on perçoit  légèrement la présence du bois.

88/90

CLOS  LUNELLES 2013

Côtes de Bordeaux – Castillon- rouge

(Merlot 80% Cabernet Franc 10% Cabernet Sauvignon 10%)

Joli rouge pourpre

Beaucoup d’arômes s’entremêlent : cerise griotte confite, tabac blond pour pipe, résine de pin, herbes médicinales, menthe, eucalyptus, chocolat, peinture à l’huile et fin de nez de notes balsamiques de romarin et laurier.

L’attaque en bouche révèle une structure moyenne et des saveurs de cerise et chocolat. Vin équilibré, la fraîcheur et les tannins dominent l’alcool. Les tanins sont doux, pas très amples(4/6) veloutés mais à la fin donnent une légère sensation d’assèchement sur la gencive supérieure.

Long en bouche avec finale de cerise et chocolat.

Le 2012 avait une cerise moins mûre . Les tanins de ce 2013 sont moins amples que ceux du 2012.

87/89

CLOS  DU  MARQUIS 2013

Saint-Émilion – rouge

(Cabernet Sauvignon 73% Merlot 18%Cabernet Franc 9%)

Vin paré d’une robe rouge pourpre

Une belle complexité d’arômes qui vont de la cerise, prune, mûre rouge ( encore verte) à la menthe, eucalyptus, mine de crayon, boisé, laurier, poivre noir, noix muscade et s’achève sur des notes de réglisse.

Structure moyenne,  équilibré, les tanins sont doux, assez intenses (5/6+) à l’attaque veloutés pour donner ensuite une légère sensation de sècheresse. Saveur dominante de cerise.

Vin qui a de l’allonge  et qui termine par une légère amertume due à la présence du bois.

Le bois est plus présent que dans le 2012. Les tanins du 2013 sont plus amples que ceux du 2012.

89/91

CLOS  MARSALETTE 2013

Pessac – Léognan  – blanc

(Sauvignon 80% Sémillon 20%)

Jaune paille assez soutenu

Une gamme aromatique de fleurs d’oranger, levure de bière, citron, iode, eau de mer, menthe, légers de cuir frais ( blond), poivre blanc et s’achève avec une envolée de vanille.

Le palais est assez sucré, boisé et ensuite donne une légère sensation d’amertume à cause de la présence du bois.

Vin salé avec un corps un peu en-dessous de la moyenne. L’équilibre est instable, l’alcool et la fraîcheur s’alternent. Belle longueur de bouche avec finale de sel et citron. On ressent une subtile impression de brûlure sur la langue due au manque d’équilibre gustatif.

88/90

CLOS  MARSALETTE 2013

Pessac – Léognan  rouge

(Merlot 55% Cabernet Sauvignon 43% Cabernet Franc 2%)

Robe couleur rouge pourpre

Il exhale des arômes intenses de cerise mûre, presque cuite, amande, coque d’amande et tomate mûre. Le nez évolue vers des notes d’alcool dénaturé, poivre noir, laurier, pêche et s’achève avec la réglisse.

En bouche il révèle un corps moyen et un bon équilibre grâce à la fraîcheur et aux tanins qui sont doux, assez intenses (5/6-) à l’attaque veloutés et asséchants à la fin.

Vin qui a de l’allonge et une finale de cerise et coque d’amande.

En relisant mes fiches je me suis rendu compte que j’avais attribué un 88/90, mais je pense qu’il pourra arriver maximum à 88 parce que des fruits aussi mûrs ne s’amélioreront  certainement pas.

Le 2013 est plus charpenté et plus équilibré que le 2012.

88/90

COUSPAUDE  2013

Saint- Émilion –  rouge

( Merlot 75% Cabernet Franc 20% Cabernet Sauvignon 5%)

Rouge rubis soutenu avec disque pourpre

Un nez un peu serré mais qui révèle des arômes de confiture de cerise, intenses d’olive noire . Il évolue vers le chocolat, thé vert, poivre noir, menthe et s’achève avec l’eucalyptus.

En bouche on perçoit la présence du bois. Le corps est moyen. Vin bien équilibré , les tannins sont doux, intenses (6/6–), à l’attaque veloutés pour ensuite donner une assez forte sensation d’assèchement sur la gencive supérieure.

Long en bouche avec une légère amertume à la fin due à la présence du bois.

À mon avis, les fruits sont un peu trop mûrs et les tanins même s’ils sont amples , sont  trop asséchants . Il pourra arriver  donc à la note maximum de 88.

Le 2012 était moins boisé et plus balsamique.

88/90

LA  CROIX  DE  GAY 2013

Pomerol  – rouge

( Merlot 90% Cabernet Franc 10%)

Vin paré d’une robe rouge rubis et légère texture pourpre

Un plaisant bouquet d’arôme intense de chocolat, cerise à juste maturité, poivre noir, noix muscade, menthe, eucalyptus, anis étoilé, apprêt ( amidon spray pour le repassage), tabac blond pour pipe et s’achève sur des notes balsamiques de laurier.

Une bouche séduisante . Moyennement structuré, l’alcool est en retrait sur la fraîcheur  et les tanins qui sont tendres, amples (6/6–), soyeux à l’attaque et légèrement asséchants à la fin.

Belle longueur de bouche avec finale de cerise griotte et chocolat.

Joli vin.

91/93

LES  CRUZELLES 2013

Lalande de Pomerol – rouge

( Merlot 90% Cabernet Franc 10%)

Joli rouge pourpre soutenu

Un  mélange d’arômes intenses de cerise mûre, chocolat et noix muscade. Il évolue vers des notes de poivre noir, clous de girofle, tiroir des médicaments, cuir frais, anchois, menthe, légers de boîte de cigares et s’achève sur des effluves de citronnelle.

Le palais est ravi par une splendide cerise et une saveur intense de chocolat. Le vin manque un peu de structure. Bien équilibré, les tannins sont doux, assez intenses (5/6-), soyeux à l’attaque pour ensuite devenir astringents sur la gencive supérieure.

Long en bouche avec finale de chocolat.

Vin intéressant même   s’il manque un peu de corps,  au nez on ressent une cerise légèrement trop évoluée, et en finale on a une  subtile sensation de brûlure sur la gencive supérieure.

Le 2013 a une persistance gustative supérieure au 2012 et une présence inférieure du bois.

J’ai préféré le 2013 au 2012.

90/92

LE  DRAGON  DE  QUINTUS 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 56,5% Cabernet Franc 30,5% Cabernet Sauvignon 13% )

Rouge rubis et fin cordon pourpre.

Le nez développe des arômes de cerise, prune, poivre noir, noix muscade, légers clous de girofle, légers ambre, menthe, eucalyptus, intenses peau pendant le procédé de tannage, myrtille, dragée, laurier, amidon de coton et s’achève sur une note généreuse de chocolat.

Vin bien équilibré, corps un peu inférieur à la moyenne. Les tanins sont doux, assez amples (5/6-), soyeux à l’attaque et  légèrement asséchants à la fin.

Belle longueur de bouche avec finale de prune et chocolat.

Ce vin manque un peu de structure. Les tanins du 2012 étaient plus agressifs . la structure de ce 2013 ressemble à celle du 2012 et du 2011.

Les tanins du 2013 sont plus amples que ceux du 2012.

88/90

DU  CARPIE  2013

Bordeaux – blanc

(Sauvignon Gris 70% Sémillon 30%)

Robe jaune clair assez clair

Un nez varié d’arômes de jasmin, menthe, cuir frais, léger poivre blanc, iode, craie humide et s’achève sur des notes d’amidon de coton.

Bouche sapide caractérisée par des saveurs de citron et pamplemousse.

Moyennement structuré. Bien en bouche, bon équilibre entre les différents éléments, la fraîcheur et la sapidité dominent l’alcool.

Vin qui a de l’allonge et une finale de sel, citron et de légères sensations de fruits mûrs.

89/91

DUHART – MILON 2013

Pauillac – rouge

(Cabernet Sauvignon 80% Merlot 20%)

Robe rouge pourpre

Le nez développe de légers arômes végétaux et évolue vers la prune, mine de crayon, poivre noir, noix muscade, cerise, poire rouge, peau, chocolat et menthe.

Première gorgée sucrée pour ensuite percevoir la note végétale ressentie au nez.

Corps moyen. L’équilibre est bon mais un peu instable. Les tanins sont doux, assez amples (5/6) veloutés à l’attaque et asséchants à la fin.

Long en bouche avec finale de prune, en dernière impression j’ai perçu une note d’amertume.

Pour la note végétale, il ressemble au 2012.

L’équilibre instable signifie que la fraîcheur et l’alcool dominent à tour de rôle l’équilibre gustatif.

87/89

ECHO  DE  LYNCH BAGES 2013

Pauillac  – rouge

( Cabernet Sauvignon 70% Merlot 30%)

Rouge pourpre

Un bouquet d’arômes de cerise, prune, chocolat, menthe, eucalyptus, léger peau pendant le procédé  de tannage et fin de nez avec des notes épicées de poivre noir et noix muscade.

Les saveurs fruitées de cerise et prune enrobent le palais

Le corps est moyen. Vin bien équilibré, la fraîcheur et les tanins dominent l’alcool. Les tannins sont doux, amples (5/6++), veloutés à l’attaque et asséchants sur la gencive supérieure à la fin.

Belle longueur de bouche avec finale de prune un peu verte.

Les tanins du 2013 sont plus amples que ceux du 2012 et du 2011. La qualité des tanins ressemble à celle du 2012.

Le 2013 est plus charpenté que le 2012.

89/91

DE  FIEUZAL  2013

Pessac – Léognan  – blanc

(Sauvignon 65% Sémillon 35%)

Belle couleur jaune paille et reflets gris-vert

Un ensemble d’arômes de menthe, aubépine, poivre blanc, eucalyptus, léger houblon, feuille de rue des jardins, feuille de tomate et à la fin iode.

Sapide en bouche avec des saveurs de citron.

Corps moyen mais équilibre instable ; quand l’alcool domine on a une légère sensation de brûlure sur la langue, quand la fraîcheur est dominante la salivation est plus abondante par rapport à la sensation de brûlure.

Belle longueur de bouche mais à la fin on perçoit une subtile impression de brûlure sur la gencive supérieure.

Le 2012 était plus minéral , plus charpenté , plus frais , plus équilibré en bouche. Je préfère le 2012.

89/91

DE  FIEUZAL 2013

Pessac – Léognan – rouge

(Cabernet Sauvignon 65% Merlot 30% Cabernet Franc 5%)

Rouge pourpre.

Le nez s’ouvre sur des notes de chocolat, prune, cerise, poivre noir, noix muscade, menthe , eucalyptus et s’achève sur des arômes de peau végétale ( peau tannée qui rappelle le sucré du cuir)

Très moyennement charpenté, le vin est équilibré. Les tanins et la fraîcheur dominent l’alcool.les tanins sont doux, pas très amples (4/6) soyeux à l’attaque et un peu asséchants à la fin.

Pas très long en bouche avec finale de cerise et prune.

Le 2011 avait une cerise un peu mûre. Le 2012 avait la même structure que le 2013 mais des tanins plus amples. Le 2013 a une finale fruitée alors que le 2012 avait une note boisée à la fin.

Ma note du 2013 tend vers le bas. À suivre !

88/90

FIGEAC  2013

Saint-Émilion – rouge

( Cabernet Sauvignon 50% Merlot 30% Cabernet Franc 20%)

Vin paré d’une robe rouge pourpre qui tend vers le noir

Bouquet aromatique de cerise griotte un peu mûre, en évolution menthe, eucalyptus, chocolat, prune, peau pendant la phase de tannage, tabac blond pour pipe, poivre noir, noix muscade, laurier, myrtille et s’achève sur des notes de mûre.

Le palais est ravi par un plaisant chocolat.

Corps moyen, bon équilibre. Les tannins sont doux, amples (6/6–)épais, soyeux à l’attaque et légèrement asséchants à la fin.

Long en bouche avec finale de chocolat , tabac blond pour pipe associé à des saveurs de fruits confits, cerise et prune.

Ce 2013 est , à mon avis, légèrement supérieur au 2012 qui était plus boisé

92/94

DE  FONBEL 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 65% Cabernet Franc 25% Petit Verdot 10%)

Couleur rouge pourpre clair

Nez caractérisé par des arômes de cerise, prune, intenses de chocolat, menthe, eucalyptus, peau pendant le procédé de tannage, romarin, laurier, léger truffe noire, dragée et s’achève sur des notes épicées de poivre noir et noix muscade.

En bouche on perçoit une cerise un peu verte .

La structure est dans la moyenne. Le vin est équilibré, l’alcool est en retrait par rapport à la fraîcheur  et aux tanins qui sont doux, assez amples (5/6–), soyeux à l’attaque et un peu asséchants à la fin.

Vin qui a de l’allonge et une finale de cerise.

Le 2012 avait au nez la violette que je n’ai pas ressentie dans le 2013

À mon avis le 2012 est supérieur au 2013 soit pour la structure que pour l’ampleur des tanins.

89/91

FRANC  MAYNE 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 90% Cabernet Franc 10%)

Couleur rouge pourpre.

Il exhale des arômes de cerise confite associés au chocolat, réglisse, menthe, eucalyptus et fond de meuble de sacristie.

En bouche il révèle un corps  moyen.

Le vin est assez équilibré, doté de tanins doux , assez amples (5/6-) à l’attaque veloutés et à la fin donnent une sensation de sècheresse et de brûlure.

Assez long en bouche avec finale de chocolat, cerise confite et léger boisé.

La qualité des tanins du 2013 est comme celle du 2012. En bouche le boisé du 2013 est légèrement inférieur à celui du 2012.

Le 2012 avait une cerise à bonne maturité, la cerise du 2013 est un peu trop mûre-confite.

87/89

FUGUE DE NENIN 2013

Pomerol  – rouge

(Merlot 95% Cabernet Franc 5%)

Pourpre clair

Il s’ouvre sur une note évidente de cerise, évolue vers la menthe, eucalyptus, poivre noir, noix muscade, léger fumé et s’achève sur des arômes de naphtaline.

Corps un peu en-dessous de la moyenne. La première gorgée est de cerise légèrement verte.

Vin équilibré  doté de tanins fins, doux, peu amples (4/6) à l’attaque veloutés pour ensuite devenir asséchants en finale.

Persistance aromatique assez longue.

Je trouve ce 2103 un peu fluet, inférieur au 2012.

86/88

LE « G » DE CHÂTEAU  GUIRAUD 2013

Bordeaux – blanc sec

(Sauvignon 70% Sémillon 30%)

Belle couleur jaune paille.

Une riche palette aromatique de houblon, levure de bière, en évolution iode, feuille de pêcher, léger boisé, menthe et s’achève sur des notes de feuille de rue des jardins et feuille de tomate.

Sapide et minéral au palais qui révèle des saveurs de citron et pamplemousse.

Corps assez moyen. Le vin est équilibré, l’acidité, la sapidité et la minéralité dominent l’alcool.

Assez long en bouche avec finale de sel et citron.

Ce 2013 manque un peu de structure et de longueur de bouche mais les différents éléments sont mieux équilibrés que ceux du 2012.

89/91

LA  GAFFELIÈRE 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 70% Cabernet Franc 30%)

Vin paré d’une robe pourpre

Un nez un peu serré mais avec une légère aération  il libère des arômes de confiture de cerise, menthe, eucalyptus, poivre noir , apprêt ( amidon spray pour le repassage) et s’achève sur des notes sucrées de tabac blond pour pipe.

Corps un peu en-dessous de la moyenne, saveurs de cerise légèrement verte en bouche

Vin équilibré, les tannins sont doux, assez amples (5/6), à l’attaque soyeux et asséchants à la fin.

Long en bouche avec finale de cerise confite et chocolat.

À mon avis la cerise est trop mûre et le vin manque un peu de structure.

La cerise du 2013 est plus mûre que celle du 2012.

Je préfère le 2012.

88/90

GISCOURS 2013

Margaux  – rouge

(Cabernet Sauvignon 75% Merlot 20% Petit Verdot 5% )

Rouge rubis soutenu et texture pourpre.

Il exprime un savant mélange d’arômes de prune, mûre, cassis, cerise un peu mûre, légères notes végétales, dragée, apprêt ( amidon spray pour le repassage) et s’achève sur une envolée de chocolat.

Saveur de chocolat, cerise, prune et légère note végétale en bouche.

Vin bien équilibré, les tanins sont doux, assez amples (5/6) veloutés à l’ouverture et légèrement asséchants à la fin.

Belle longueur de bouche avec finale boisée.

Ce 2013 a la même note végétale de géranium au nez et en bouche que le 2012.

Le nez du 2012 est supérieur à celui du 2013.

88/90

LE  JARDIN  DE  PETIT  VILLAGE 2013

Pomerol – rouge

(Merlot 100%)

Il s’ouvre sur des arômes de cerise très mûre, évolue vers une note végétale, chocolat, menthe, poivre noir et eucalyptus.

En bouche le corps est un peu léger même si le vin est bien équilibré. Les tannins sont doux, assez amples (5/6-) à l’attaque soyeux puis donnent une sensation de sècheresse sur la gencive supérieure à la fin.

Vin assez plaisant mais un peu frêle avec des fruits légèrement trop mûrs.

85/87

LAGRANGE 2013

Saint-Julien – rouge

(Cabernet Sauvignon 75% Merlot 21% Petit Verdot 4%)

Jolie couleur pourpre

Un mélange intense d’arômes de chocolat et réglisse, en évolution prune, cerise, peau végétale, menthe, eucalyptus, poivre noir, noix muscade, boisé, romarin et s’achève sur des notes de myrtille.

Au palais on a une saveur intense de prune. Vin sapide , minéral doté d’une structure moyenne. Bien équilibré, l’alcool est en retrait sur la fraîcheur et les tannins qui sont doux, assez amples (5/6-), veloutés à l’attaque et légèrement astringents en finale.

Belle longueur de bouche avec finale de boisée

Les fruits du 2013 sont aussi mûrs que ceux du 2012 ; les tanins du 2012 sont plus amples .

89/91

LARCIS  DUCASSE 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 84% Cabernet Franc 16%)

Belle robe pourpre

Un nez orienté vers des arômes de cerise légèrement mûre, chocolat, anis étoilé, menthe, eucalyptus, réglisse, poire rouge, cendre, poivre noir, noix muscade et s’achève sur des notes de peinture à l’huile.

Le palais se caractérise par des saveurs sucrées de cerise et chocolat.

Corps moyen, bon équilibre acidité/ alcool/ tanins en parfaite harmonie. Les tanins sont doux, assez amples (5/6-), soyeux à l’attaque  et asséchants à la fin.

Vin qui a de la longueur et donne une dernière impression de cerise un peu verte.

En fin de bouche le 2012 avait des fruits plus mûrs . Les tanins du 2012 étaient plus épais.

88/90

LARMANDE 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 65% Cabernet Franc 30% Cabernet Sauvignon 5%)

Le nez est ample marqué d’un arôme intense de chocolat, il évolue vers le menthe, eucalyptus, noix muscade, réglisse( bâton- rouleau), peau pendant le procédé de tannage et s’achève sur des notes de cerise.

Équilibré en bouche , les tanins sont doux, assez amples(5/6–), veloutés à l’ouverture et légèrement astringents à la fin.

Subtile sensation de brûlure sur la gencive supérieure .

Long en bouche avec finale de chocolat.

89/91

LATOUR  MARTILLAC 2013

Pessac-Léognan – blanc

(Sauvignon 70% Sémillon 30%)

Jaune paille et reflets gris-vert

C’est un mélange d’arômes intenses d’aubépine, en évolution épisperme ( peau fine du marron bouilli), iode, savon de Marseille, citron et s’achève sur des touches de poivre blanc.

En bouche on perçoit la sapidité et la note de citron.

Corps à peine moyen. Vin équilibré, la sapidité et la fraîcheur dominent l’alcool.

Belle longueur avec finale de citron. La fin de bouche du 2013 ressemble à celle du 2012.

89/91

LATOUR  MARTILLAC 2013

Pessac-Léognan – rouge

(Cabernet Sauvignon 60% Merlot 32% Petit Verdot 8%)

Bouquet riche et varié d’arômes intenses de chocolat , apprêt ( amidon spray pour le repassage), cerise mûre, menthe, réglisse ( bâton-rouleau), léger romarin, poire rouge, léger alcool dénaturé, subtile note végétale, prune et eucalyptus.

La bouche est typée chocolat.

Vin bien équilibré doté d’une structure moyenne.

Les tanins sont doux, assez amples (5/6+), soyeux à l’ouverture et légèrement asséchants à la fin.

Long en bouche avec finale de chocolat et cerise. Une dernière impression de légère brûlure sur la gencive supérieure.

Pour le boisé il ressemble au 2011 , le 2012 avait un boisé plus présent.

Les tannins du 2012 sont plus amples que ceux du 2013.

89/91

LESPAULT  MARTILLAC 2013

Pessac-Léognan – blanc

(Sauvignon 80% Sémillon 20%)

Jaune paille clair et reflets gris-vert

Il affiche un bouquet d’arômes de feuille de rue des jardins, feuille de tomate, feuille de pêcher, menthe, citron, poivre blanc et s’achève sur des notes de iode.

La bouche révèle une saveur dominante de citron associée au sel. Corps moyen, assez bon équilibre mais un peu instable ; l’alcool et la fraîcheur s’alternent.

Long en bouche avec finale de citron pressé et dernière impression de sucette à la menthe.

En bouche on a une légère sensation d’amertume comme si on mâchait l’écorce du citron.

Il ressemble au 2012 pour le manque de fraîcheur par rapport à l’alcool.

85/87

LESPAULT – MARTILLAC

Pessac- Léognan – rouge

(Merlot 65% Cabernet Sauvignon 35%)

Pourpre assez clair

Les arômes se portent sur un intense chocolat, cerise, graphite, olive noire, peau pendant la phase de tannage ( qui évoque le sucré du cuir), caoutchouc, amande, coque d’amande et s’achève sur de légères notes de poivre noir.

Au palais ,une plaisante saveur de prune fraîche. Le corps est un peu léger et s’estompe rapidement.

Vin équilibré doté de tanins doux, pas très amples (4/6++)veloutés à l’ouverture et asséchants à la fin.

Pas très long en bouche avec finale de cerise , prune et léger boisé.

Le 2013 comme le 2012 manque un peu de structure et de longueur de bouche.

87/89

LÉOVILLE  BARTON 2013

Saint-Julien  – rouge

( Cabernet Sauvignon 85% Merlot 15%)

Pourpre soutenu

Un nez marqué par les arômes de chocolat et prune, en évolution cerise, menthe, eucalyptus, bois toasté, poivre noir , noix muscade et s’achève sur  la note fruitée de myrtille.

Le palais est ravi par des saveurs de chocolat et léger café froid.

Le corps est moyen. Vin équilibré, les tanins sont doux, assez amples (5/6+) soyeux à l’attaque et légèrement astringents à cause du bois à la fin.

Belle longueur de bouche avec finale de prune juteuse.

Ce 2013 est supérieur au 2012 qui avait une note végétale (géranium) soit au nez qu’en bouche.

Joli vin

90/92

 

LÉOVILLE  POYFERRÉ 2013

Saint-Julien – rouge

( Cabernet Sauvignon 65% Merlot 26% Petit Verdot 6% Cabernet Franc 3%)

Robe pourpre soutenu

Arômes de tiroir de médicaments ( arôme typique du Merlot jeune),prune, cerise, , cendre, réglisse, menthe, eucalyptus, léger toasté, cassis et s’achève sur des notes intenses de myrtille et chocolat.

Le corps est moyen à peine en dessous de la moyenne.

En bouche on perçoit des saveurs de chocolat, prune et myrtille.

Le vin est bien équilibré, l’acidité, l’alcool et les tanins sont en parfaite harmonie.

Les tannins sont doux, assez amples(5/6) veloutés à l’attaque et ensuite astringents sur la gencive supérieure.

Vin qui a de l’allonge et une finale de chocolat et léger boisé.

Je trouve que ce 2013 ressemble beaucoup au 2012.

89/91

LUSSEAU 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 70% Cabernet Franc 20% Cabernet Sauvignon 10%)

Couleur pourpre clair

Un festival d’arômes de cerise mûre, menthe, eucalyptus, résine de pin, cyprès, léger truffe noire, boisé, cuir frais, léger anchois, poivre noir, noix muscade, léger tiroir des médicaments ,chocolat et s’achève sur la note d’épisperme ( peau fine du marron bouilli).

Moyennement structuré, le vin a un équilibre assez instable, la fraîcheur et l’alcool s’alternent . les tanins sont doux , assez amples (5/6-), soyeux à l’ouverture et légèrement astringents à la fin.

Long en bouche avec finale de cerise et dernière impression d’épisperme.

Vin qui ressemble au 2012.

88/90

MALARTIC  LAGRAVIÈRE 2013

Pessac-Léognan  -blanc

(Sauvignon 90% Sémillon 10%)

Robe jaune paille et reflets gris

Il se distingue par ses arômes d’épisperme ( peau fine du marron bouilli), aubépine, menthe, odeur de chai, poivre blanc, iode, citron, eucalyptus et s’achève sur des légers rappels de feuille de tomate.

Généreuse sapidité en bouche et caractérisé par une saveur de citron. Corps moyen, bien équilibré grâce à la généreuse sapidité et à l’acidité qui dominent l’alcool.

Belle longueur de bouche avec finale de sel et citron.

Quand la structure s’estompe légèrement on perçoit la sapidité.

Le 2012 avait une note minérale plus évidente.

À mon avis , le 2011 était supérieur au 2012 et au 2013.

89/91

MALARTIC –LAGRAVIÈRE 2013

Pessac-Léognan – rouge

(Cabernet Sauvignon 56% Merlot 38% Cabernet Franc 4% Petit Verdot 2%)

Vin paré d’une robe pourpre soutenu

Il révèle des arômes intenses de chocolat, cerise un peu mûre, prune, réglisse, sucré du boisé, menthe, eucalyptus, laurier, meuble de sacristie, peau pendant la phase de tannage et s’achève sur des notes épicées de poivre noir.

Vin sapide et minéral  en bouche, moyennement charpenté.

Bien équilibré, l’alcool est en retrait par rapport à la fraîcheur et aux tannins .

Les tanins sont doux, assez amples (5/6+) soyeux à l’ouverture et légèrement astringents à la fin.

Long en bouche avec finale de prune et chocolat.

J’ai ressenti une légère sensation d’amertume que j’attribue à un bois un peu trop présent.

Les notes boisées du 2013 me rappellent celles du 2012, le 2011 était plus épicé  et moins structuré.

89/91

LA  MARTRE 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 59% Cabernet Franc 41% )

Jolie couleur pourpre

Premier nez orienté sur des tonalités de cerise un peu mûre, intenses de chocolat, peau pendant le procédé de tannage, poivre noir, noix muscade, caoutchouc, apprêt ( amidon spray pour le repassage ) racine de rhubarbe, tomate séchée et note végétale ( géranium).

En bouche on perçoit la même note végétale.

Corps moyen, bien équilibré.

Les tanins sont doux, assez amples (5/6–) soyeux à l’ouverture et légèrement astringents à la fin.

Long en bouche avec une note végétale en finale.

J’aimerais le déguster à nouveau dans quelque temps.

En 2012 , la Maison a produit deux vins différents, un avec 70% de Merlot et 30% de Cabernet Franc et un deuxième que j’ai préféré avec 60% de Cabernet Franc et 40% de Merlot. En 2013 ils ont produit un seul vin.

86/88

MONBOUSQUET 2013

Saint-Émilion – blanc

( Sauvignon Blanc 66% Sauvignon Gris 34%)

Beau jaune paille

Le nez est intéressant et varié mêlant des arômes de feuille de rue des jardins, feuille de tomate, vernis à ongles, citron, pamplemousse, menthe, léger poivre blanc, très léger épisperme ( peau fine du marron bouilli), léger fleuri d’aubépine et s’achève sur des notes de vanille.

Frais, sapide et minéral , on ressent au palais une saveur de citron. Vin bien équilibré doté d’une structure moyenne.

Belle persistance aromatique avec finale de citron.

Dernière impression de brûlure sur la gencive supérieure.

À mon avis , il manque un peu de structure.

Le 2012 avait un bois légèrement plus présent.

89/91

MONBOUSQUET 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 60% Cabernet Franc 30% Cabernet Sauvignon 10%)

Robe pourpre

Le bouquet affiche des arômes de cerise griotte mûre, menthe, eucalyptus, intenses de chocolat et de peinture à l’huile, apprêt ( amidon spray pour le repassage), peau végétale, poivre noir, cuir frais ( blond), anchois, prune, tomate séchée, thym et s’achève sur des envolées de persil et feuille  verte du céleri.

Vin structuré et bien équilibré. Bien en bouche La fraîcheur et les tanins dominent l’équilibre gustatif.

Les tanins sont un peu rugueux, grossiers, intenses, doux-amers, assez amples (5/6), veloutés à l’attaque et légèrement asséchants sur la gencive supérieure à la fin.

Longue persistance avec finale de cerise, prune et chocolat.

Les tanins du 2013 ressemblent à ceux du 2012, 2011 et 2010. Les tanins du 2009 étaient d’une qualité supérieure.

J’ai ressenti un boisé un peu trop présent et une cerise assez mûre ( style américain)

88/90

MOULIN  SAINT  GEORGES 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 80% Cabernet Franc 20%)

Beau rouge pourpre

Il se distingue par un nez puissant d’arômes riches, variés , intenses de chocolat et mine de crayon, en évolution cerise ( qui évoque le bonbon au chocolat Mon Chéri), menthe, eucalyptus, poivre noir, noix muscade, peau végétale( qui ressemble au sucré du cuir), dragée, amande, clous de girofle, tiroir des médicaments ( arôme typique d’un bon Merlot jeune) , laurier, sauge, réglisse, écorce d’orange pourrie ( typique du bois d’excellente qualité), tomate séchée et légère note végétale ( seulement au nez).

L’attaque en bouche révèle des saveurs de cerise et prune un peu verte. Corps moyen , symbiose entre les éléments solides ( fraîcheur et tanins ) qui dominent l’alcool. Les tanins sont doux, amples (6/6-) soyeux à l’ouverture et légèrement astringents à la fin.

Vin qui a de l’allonge avec finale de cerise un peu verte.

Cette sensation d’amertume tendra à disparaître peu à peu. Le 2012 avait les mêmes fruits un peu verts et un boisé un peu plus présent.

Le 2011 avait une structure un peu plus en retrait ( caractéristique de l’année) et l’alcool légèrement plus perceptible. Les tanins du 2013 sont plus amples que ceux du 2012 et du 2011.

J’ai préféré ce 2013 au 2012 et au 2011.

90/92

NENIN 2013

Pomerol- rouge

(Merlot 67% Cabernet Franc 33%)

Couleur pourpre

Les arômes se portent la cerise, menthe, eucalyptus, peau , Hydrolitine ( additif alimentaire pour faire l’eau gazeuse artificielle), poivre noir, noix muscade, peinture à l’huile et s’achève sur de légères notes de prune.

Bonne structure et équilibre, en bouche des saveurs de cerise un peu verte. Les tanins sont doux, pas très amples (4/6) veloutés à l’ouverture et légèrement asséchants à la fin.

Long en bouche avec finale de cerise griotte

Le 2012 avait des tannins plus amples et une cerise plus fraîche.

Je ne peux absolument pas oublier le mythique 2010.

87/89

OLIVIER 2013

Pessac-Léognan  -blanc

( Sauvignon 68% Sémillon 30% Muscadette 2%)

Jaune paille et reflets gris

Un nez réduit qui révèle de nombreux arômes, j’arrive à percevoir l’aubépine, amande, menthe, poivre blanc et réglisse.

Léger en bouche ,caractérisé par une saveur très intense de citron.

Vin équilibré. La fraîcheur domine l’alcool.

Long en bouche avec finale de  pamplemousse et sel.

Légère sensation d’amertume en dernière impression.

Je trouve que ce 2013 ressemble au 2012 , avec une saveur de citron trop prononcée et une finale trop salée.

Le 2012 avait un nez plus riche et varié.

85/87

OLIVIER 2013

Pessac-Léognan – rouge

(Cabernet Sauvignon 60% Merlot 40%)

Robe pourpre

Nez orienté sur des tonalités de cerise confite, réglisse , légères notes végétales, menthe, eucalyptus, apprêt ( amidon spray pour le repassage) et s’achève sur des souffles de chocolat.

Le corps s’estompe légèrement. Saveurs de chocolat en bouche.

Vin équilibré, l’alcool est peu perceptible.

Les tanins sont doux, pas très amples (4/6) veloutés à l’ouverture et asséchants à la fin.

Pas très long en bouche avec finale de chocolat et cerise .

À mon avis, le 2012 était légèrement supérieur parce que doté de tanins plus amples et d’une structure majeure .

86/88

LES  ORMES  DE  PEZ  2013

Saint-Estèphe  -rouge

(Cabernet Sauvignon 46% Merlot 42% Cabernet Franc 10% Petit Verdot 2%)

Joli rouge pourpre

Le nez développe des arômes sucrés de peau végétale, fumé (bois toasté), prune, cerise, légère note végétale, poivre noir, noix muscade, clous de girofle, menthe, eucalyptus et s’achève sur des touches de cyprès.

Une plaisante et belle prune fraîche enrobe le palais nuancée par une sensation légère d’amertume du bois. Moyennement structuré, bien équilibré, la fraîcheur et les tanins dominent l’alcool.

Les tanins sont assez amples (5/6+), doux, veloutés à l’attaque et un peu asséchants à la fin. Belle longueur et bois toasté en fin de bouche. Je pense que ce vin a un bois un peu trop présent qui, à mon avis, lui a donné cette légère note d’amertume .

Ce 2013 est dans l’ensemble supérieur au 2012 soit pour l’ampleur des tanins que pour la persistance gustative.

Le 2013 et le 2012 ont en bouche la note d’amertume. À mon avis le bois devrait être mieux dosé.

89/91

PAUILLAC  DE  CHÂTEAU  LATOUR 2013

Pauillac – rouge

(Merlot 53,7% Cabernet sauvignon 45,5% Cabernet Franc 0,8%)

Beau pourpre clair

Les arômes se portent sur le gazole, prune, amidon de riz bouilli, peau pendant la phase de tannage, poivre noir, noix muscade, menthe, eucalyptus , poudre pour munitions et s’achève sur des touches de framboise.

Structure légèrement en-dessous de la moyenne et saveurs de prune un peu verte en bouche.

Vin équilibré, les tanins sont doux, assez amples (5/6–), veloutés à l’ouverture et légèrement astringents en fin de bouche.

Longue persistance avec finale de prune et dernière impression de dragée.

Pour sa longueur de bouche, ce vin ressemble au 2011 et au 2012. La persistance du 2010 était inférieure

Le 2012 avait la même saveur de fruits un peu verts.

88/90

PAVIE  DÉCESSE 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 90% Cabernet Franc 10%)

Couleur pourpre intense

Premier nez orienté vers des arômes fruités de cerise confite associés au chocolat, tabac blond de Virginie, peinture à l’huile, menthe, eucalyptus, tomate séchée, romarin, laurier, intense bois toasté et s’achève sur des notes de cuir frais ( blond)

Corps moyen, parfaite harmonie entre les différents éléments ; la fraîcheur et les tannins dominent l’alcool. Les tanins sont doux, épais, intenses, assez amples (5/6) veloutés à l’ouverture mais asséchants sur la gencive supérieure, de façon évidente à la fin .

Belle longueur de bouche avec finale de cerise, chocolat et bois.

Les années de 2008 à 2013 ont toutes la cerise confite-confiturée et le bois est , à mon avis, un peu trop présent.

Ce vin n’est pas facile à déguster pour moi. Il a un style américain.

87/89

LE  PETIT  LION 2013

Saint-Julien – rouge

(Merlot 53% Cabernet Sauvignon 46% Cabernet Franc 1%)

Pourpre intense

La gamme aromatique évolue vers des notes de jus de cerise, menthe,  intenses d’eucalyptus, poivre noir, noix muscade, légers de boisé, amidon de coton, peinture à l’huile et s’achève sur des touches de camphre.

Équilibré au palais qui se caractérise par des saveurs de cerise et prune. La fraîcheur et les tanins dominent l’alcool qui est imperceptible. La structure est moyenne , les tanins sont doux, épais, amples (6/6–) soyeux à l’attaque et légèrement asséchants sur la gencive supérieure à la fin.

Vin qui a de l’allonge et une finale de cerise et chocolat.

Les tanins du 2013 sont aussi amples que ceux du 2012.

Le 2012 avait en bouche des fruits un peu verts et donnait une légère sensation de brûlure sur la gencive supérieure alors que les fruits du 2013 sont à complète maturité et on n’a pas la sensation de brûlure.

90/92

PETIT  VILLAGE 2013

Pomerol – rouge

(Merlot 70% Cabernet Franc 20% Cabernet Sauvignon 10%)

Jolie couleur pourpre

Il exhale des arômes de cerise mûre presque confite, évolue vers la menthe, eucalyptus, intenses d’apprêt ( amidon spray pour le repassage) et fin de nez de cuir.

En bouche , le corps est moyen, bien équilibré, les tanins sont doux, assez amples (5/6+), soyeux à l’ouverture puis donnent une légère sensation de sécheresse  sur la gencive supérieure à la fin.

Long en bouche avec finale de prune et cerise . Dernière impression de boisé.

En relisant mes notes de dégustation, je pense que la note effectivement méritée est  89, à cause des fruits trop mûrs.

La longueur de bouche ressemble à celle du 2012 , est supérieure à celle du 2011, 2010 et 2009.

J’ai préféré le 2012 au 2013.

89/91

LA  PETITE  ÉGLISE 2013

Pomerol – rouge

(Merlot 100%)

Il s’agit du deuxième vin de l’Église Clinet

Vin paré d’une robe pourpre clair

Un savant mélange d’arômes intenses de chocolat, réglisse, cerise mûre, tabac blond pour pipe, poivre noir, noix muscade et clous de girofle. Le parcours olfactif continue avec des notes légèrement végétales, peau pendant la phase de tannage, menthe, eucalyptus, dragée, tomate sèche et s’achève sur des touches balsamiques de laurier.

Bien équilibré en bouche, acidité/ tanins/ alcool en parfaite harmonie. Corps un peu en-dessous de la moyenne. Les tanins sont doux, assez amples (5/6)soyeux à l’ouverture et légèrement astringents sur la gencive supérieure  à la fin.

Longue persistance aromatique intense avec finale de cerise et chocolat et une sensation de poivre noir sur la langue.

Le 2012 avait, à mon avis ,un bois toasté trop présent. J’ai particulièrement apprécié les notes épicées et balsamiques de ce 2013.

Je préfère le 2012 au 2013 , même si ce 2013 est plus charpenté.

90/92

PIBRAN 2013

Pauillac – rouge

( Cabernet Sauvignon 52% Merlot 48%)

Couleur pourpre vif

Un arôme fruité enivrant de cerise et prune associé à l’amande, lait de coco ( eau de la noix de coco et amande), coque de l’amande, dragée, apprêt ( amidon spray pour le repassage), légers de poivre noir et noix muscade, peau pendant le procédé de tannage et pour terminer des notes balsamiques de menthe et eucalyptus.

L’attaque en bouche est assez sucrée avec des sensations fruitées de prune un peu verte. Le corps est moyen, les différents éléments sont en parfait équilibre. Les tanins sont doux, pas très amples (4/6++), soyeux à l’ouverture et légèrement asséchants à la fin.

Long en bouche avec finale de prune.

Le nez du 2013 ressemble à celui du 2011 alors que le 2012 avait une subtile note végétale de géranium.

Sans aucune hésitation, j’ai préféré le 2013 au 2012.

89/91

POTENSAC 2013

Médoc – rouge

(Cabernet Sauvignon 49% Merlot 30% Cabernet Franc 20% Petit Verdot 1%)

Paré d’une robe d’un beau rouge pourpre

Un nez fin et élégant marqué par une plaisante cerise griotte associée à la menthe, eucalyptus, intense boîte de cigares « Partagas », hydrolitine ( additif alimentaire utilisé pour faire l’eau gazeuse artificielle), prune, peau , chocolat et s’achève sur des notes de selle en cuir.

Bien structuré , en bouche il révèle des saveurs  fruitées de cerise et prune un peu verte. Vin bien équilibré, l’alcool est en retrait sur la fraîcheur et les tanins .

Les tannins sont doux, amples (6/6–) veloutés à l’ouverture et légèrement astringents  sur la gencive supérieure à la fin.

Belle longueur de bouche avec finale de cerise.

Les tanins du 2013 sont plus amples que ceux du 2012 mais les fruits du 2012 ont une maturité meilleure.

J’ai préféré le 2012.

90/92

PRIEURÉ  LICHINE 2013

Margaux – rouge

( Cabernet Sauvignon 70% Merlot 25% Petit Verdot 5%)

Robe rouge rubis et texture pourpre

Première impression de note fruitée de cerise un peu mûre associée à une intense prune, menthe, eucalyptus, poivre noir, noix muscade, cyprès, chocolat, romarin, laurier et s’achève avec la tomate en conserve.

Une bouche très caractérisée par le chocolat suivie par une prune fraîche. Le corps est un peu en retrait. Vin bien équilibré

Les tanins sont doux, assez amples (5/6), soyeux à l’attaque et légèrement asséchants à la fin.

Long en bouche ave finale de chocolat.

Le 2013 ressemble beaucoup au 2012, mais le 2013 est moins structuré.

89/91

QUINTUS 2013

Saint-Émilion – rouge

( Merlot 80% Cabernet Franc 20%)

Rouge pourpre intense

Beaucoup d’arômes intenses s’entremêlent : cerise, prune, poivre noir, noix muscade, clous de girofle, peau pendant la phase de tannage, mine de crayon, chocolat, menthe, eucalyptus et notes fleuries de lavande. L’analyse olfactive continue avec la racine de réglisse, tomate en conserve, tiroir des médicaments ( typique arôme du Merlot de bonne qualité et jeune), boîte de cigares, léger boisé et s’achève  sur des touches d’encens.

En bouche on ressent une prune un peu verte. Le corps est moyen, à peine suffisant. Parfaite symbiose entre les différents éléments, les tanins sont doux, amples (6/6–)soyeux à l’ouverture et légèrement astringents sur la gencive supérieure à la fin( un peu  râpeux)

Belle longueur de bouche avec finale de prune fraîche

La structure du 2013 ressemble à celle du 2012 et du 2011.

Le nez du 2013 est grandiose et sans aucun doute est supérieur aux deux années précédentes.

À mon avis le 2013 manque un peu de structure.

89/92

RAUZAN – SEGLÁ 2013

Margaux – rouge

( Cabernet Sauvignon 58% Merlot 39% Petit Verdot 2% Cabernet Franc 1%)

Couleur pourpre

Il se distingue par ses arômes de prune, cerise, menthe, eucalyptus, chocolat , mûre, poivre noir, noix muscade, clous de girofle, boîte de cigares, tomate séchée et s’achève sur une sensation fruitée de cassis.

En bouche il révèle son jeune âge et offre des saveurs de prune, mûre, cassis et cerise toutes légèrement vertes associées au chocolat. Le vin a une structure moyenne et un parfait équilibre. L’alcool est en retrait par rapport à la fraîcheur et aux tanins qui sont doux, assez amples (5/6+), veloutés à l’ouverture et un peu asséchants à la fin.

Long en bouche avec finale de prune , mûre, cerise et cassis.

Dans mes notes j’ai écrit «  vin jeune », en effet je pense que l’élevage  peut le rendre encore plus intéressant.

La note que je lui ai attribuée va dans ce sens.

91/93

LE « S » DE SUIDUIRANT 2013

Bordeaux – blanc sec

(Sauvignon 60% Sémillon 40%)

Robe jaune paille

Le nez développe des arômes de fleurs blanches et jaunes, feuille de rue des jardins, feuille de tomate et s’achève sur des notes boisées qui évoquent l’épisperme ( peau fine du marron bouilli).

Sapide en bouche et on ressent le citron pressé sucré.

Le corps est moyen et les différents éléments sont en parfaite harmonie. La sapidité et la fraîcheur dominent l’alcool.

Belle longueur de bouche avec finale de citron et  boisé.

Ce vin ressemble au 2012 bien qu’il ait une persistance gustative majeure.

Le 2010 avait au nez la note d’eau de mer qui évoque l’écorce de la pastèque (anguria ) et du melon blanc que je n’ai  ressentie ni dans le 2013 ni dans le 2012 ou le 2011.

90/92

SIMARD 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 65% Cabernet Franc 35%)

Couleur pourpre clair

L’éventail aromatique s’ouvre sur des arômes intenses de menthe et eucalyptus, évolue vers la cerise, romarin, marrons bouillis avec le fenouil sauvage, prune, léger boisé, intenses de dragée, légers de rouille et de tiroirs de médicaments, peau pendant le procédé de tannage, chocolat et s’achève avec une pincée de poivre noir.

Au palais il révèle des saveurs de cerise, amande et menthe. Le corps n’est pas très robuste mais suffisant. Acidité/ fraîcheur / tannins sont en parfaite symbiose. Les tannins sont doux, assez amples (5/6–), soyeux à l’ouverture et un peu astringents à la fin.

Vin qui a de l’allonge et une finale de cerise légèrement verte.

Ce 2013 ressemble au 2012, et tous les deux sont, à mon avis , supérieurs au 2011

Le 2013 et le 2012 n’ont pas une structure importante mais sont élégants et plaisants.

Le 2013 a une saveur légèrement plus mentholé que le 2012.

90/92

SUIDUIRAUT 2013

Sauternes – blanc

(Sémillon 92% Sauvignon 8%)

Robe jaune paille soutenu et texture or

Un riche nez de miel, léger abricot sec, camomille et notes fleuries.

Sucré, sapide et minéral en bouche. Le corps est moyen. Vin bien équilibré, la fraîcheur, la sapidité et la minéralité dominent l’alcool.

Long en bouche avec finale de jus de citron sucré.

Vin  encore jeune, un peu trop doucereux  mais qui a un bon potentiel. Je pense que ce vin va s’améliorer et c’est pour cela que je lui ai attribué cette note.

90/92

TALBOT 2013

Saint-Julien  – rouge

(Cabernet Sauvignon 78% Merlot 18% Petit Verdot 4%)

Rouge rubis et texture pourpre

Il laisse s’échapper des arômes de cerise mûre, menthe, eucalyptus, réglisse, prune, mûre à complète maturité,  bois toasté et s’achève sur des touches balsamiques de romarin et laurier.

Moyen en bouche mais la structure tend à s’estomper  assez rapidement.

Saveurs de cerise et prune.

Vin équilibré, l’alcool est en retrait par rapport à la fraîcheur et aux tanins qui sont doux, assez amples (5/6+), veloutés à l’attaque ensuite donnent une légère sensation d’ assèchement sur la gencive supérieure à la fin, sensation due, à mon avis, à la généreuse présence du bois et aux caractéristiques de l’année.

Belle longueur de bouche avec finale de cerise, prune et boisé.

Le 2012 avait des fruits parfaitement mûrs alors que ceux du 2013 sont un peu trop mûrs. Le 2011 avait une note végétale soit au nez qu’en bouche.

À mon avis, le 2012 est légèrement supérieur au 2013.

88/90

DU  TERTRE 2013

Margaux – rouge

(Cabernet Sauvignon 80% Merlot 10% Cabernet Franc 5% Petit Verdot 5%)

Vin paré d’une robe rubis et texture pourpre.

Les arômes se portent sur la cerise, prune, dragée, menthe, eucalyptus, poivre noir, noix muscade, intenses de chocolat, légères notes végétales ( géranium) et s’achève sur des touches balsamiques de romarin.

En bouche on perçoit les mêmes saveurs végétales  de géranium ressenties au nez.

Vin doté d’une structure légèrement inférieure à la moyenne, équilibré. Les tanins ne sont pas très amples (4/6+), doux, veloutés à l’ouverture et légèrement asséchants sur la gencive supérieure à la fin.

Long en bouche.

La note végétale était déjà présente dans le 2012.

84/86

LE  TOURELLE  DE  LONGUEVILLE 2013

Pauillac – rouge

(Merlot 63% Cabernet Sauvignon 30% Petit Verdot 7%)

Couleur pourpre

Nez orienté sur des arômes de peau pendant le procédé de tannage, cerise, prune, intense d’apprêt, ( amidon spray pour le repassage), menthe, eucalyptus, cuir blond frais, anchois ( typique du cuir blond frais), légers de poivre noir, coque d’amande, étoupe et s’achève sur des notes fleuries.

En bouche il offre des saveurs fruitées de prune et cerise un peu verte associées au boisé

Vin moyennement structuré et bien équilibré. L’alcool est imperceptible grâce à l’acidité et aux tannins qui sont doux, assez amples (5/6), soyeux à l’attaque et légèrement astringents à la fin.

Belle longueur de bouche avec finale de cerise et prune . Dernière impression de boîte de cigares.

Le 2013 est nettement supérieur au 2012.

Le 2012 avait en bouche une note végétale de géranium pas très plaisante alors que le 2013 a seulement des saveurs fruitées.

90/92

TROPLONG   MONDOT 2013

Saint-Émilion – rouge

(Merlot 90% Cabernet  Sauvignon 8% Cabernet  Franc 2%)

Couleur pourpre nuancé de noir

Beaucoup d’arômes s’entremêlent : peau pendant le procédé de tannage, réglisse, fumé, cerise un peu mûre, encens, laurier, prune, poivre noir, noix muscade, meuble de sacristie, chocolat et pour terminer la tomate séchée.

En bouche, il révèle une structure moyenne et un bon équilibre. Les tanins et l’acidité dominent l’alcool. Les tanins sont doux, amples( 6/6- ) , veloutés à l’ouverture et légèrement asséchants sur la gencive supérieure , à mon avis, à cause des tanins du bois.

Longue persistance aromatique avec finale fruitée et dernière impression de boisé.

Le 2012 et le 2013 ont une cerise un peu trop mûre. Ces deux années, à mon avis, sont équivalentes , même si les tanins du 2013 sont plus amples.

Le 2010 reste la meilleure année.

89/91

VAL  DE  ROC 2013

Bordeaux supérieur  – rouge

(Merlot 70% Cabernet Sauvignon 20% Cabernet Franc 10%)

Ce vin est produit par Laurent Vallet , œnologue du Château Ausone

Robe rouge rubis assez intense et texture pourpre.

Un nez qui libère des arômes de cerise légèrement confite, chocolat, pruneau, tabac blond de Virginie, léger de figue sèche, menthe, eucalyptus, poivre noir, noix muscade, légers clous de girofle, poire et s’achève sur des touches de réglisse.

Saveur sucré, fruité de cerise légèrement confite au palais. Le corps est moyen. Le vin est bien équilibré, la fraîcheur et les tanins dominent l’alcool. Les tannins sont doux, assez amples (5/6+), soyeux à l’ouverture et ensuite légèrement astringents sur la gencive supérieure.

Long en bouche avec finale de cerise confite.

Le 2012 avait une cerise un peu moins mûre. La cerise du 2013 est confite.

À mon avis, le 2013 est  un peu inférieur au 2012, à cause de la maturité de la cerise .

87/89

[/ihc-hide-content]

More from Paolo Baracchino

MAISON POMMERY: CUVÉE LOUISE

Quand on pense au Champagne  Pommery on l’associe à une Maison qui...
Read More