VINITALY 2014

Finalement, cette année j’ai pu participer au Salon International   de Vinitaly à Vérone. En principe les dates de ce Salon coïncident avec celles de l’En Primeur de Bordeaux et ceux qui comme moi désirent déguster les vins en avant première, en principe renoncent à Vinitaly. Les organisateurs de ces deux importants évènements ont trouvé un accord et dorénavant Vinitaly et l’En Primeur de Bordeaux se déroulent à des dates différentes.

Je suis resté seulement une journée à Vérone , passant rapidement d’un stand à l’autre pour rencontrer mes amis producteurs et œnologues ; je suis passé  trop rapidement dans quelques stands sans m’arrêter pour déguster les vins et je prie les exposants de bien vouloir m’en excuser mais le temps était vraiment tyran. Le salon de Vinitaly n’est certainement pas l’endroit idéal pour faire des dégustations dans le calme , la concentration et écrire des notes.

Il m’est arrivé qu’ un producteur me demande de déguster plusieurs de ces vins ; j’accepte volontiers mais vous pouvez imaginer la quantité de vin qui passe dans la bouche et les conditions de mes papilles gustatives frénétiquement sollicitées .

J’ai apprécié le nouveau Chianti Classico de Tommaso Cavalli

Mon ami Salvatore Geraci m’a fait déguster son plaisant Faro Palari, dernière cuvée. C’est un vin que j’aime particulièrement parce qu’il a la délicatesse et la profondeur d’un Pinot  noir de Bourgogne. Je me suis arrêté au stand du Domaine «  Le Filigare » où j’ai dégusté toute la gamme des vins rouges mais aussi un plaisant vin mousseux produit avec un Sangiovese en mono cépage.

J’ai rencontré  et dégusté les vins du Domaine « Poggio Tondo de l’œnologue Alberto Antonini .

J’ ai aussi visité le stand Col d’Orcia ; le Comte Francesco Marone Cinzano m’a fait déguster son vin Poggio al Vento, réserve 2006, un vin encore jeune, très équilibré et plaisant , qui pour ces caractéristiques rappellent le 2001 et le 2004. En dernier j’ai dégusté le 1968 et je n’ai pas pu m’empêcher d’écrire les notes suivantes :

Robe couleur tuilée

Nez typé d’arômes intenses de terre humide, en évolution feuilles mortes, gibier, humus, réglisse, racine de rhubarbe, caroube, jute, thé, menthe, eucalyptus,  pastilles de réglisse , encre et fin de bouche de china

Au palais on perçoit une structure moyenne et un parfait équilibre. L’alcool est en retrait par rapport à la fraîcheur et aux tannins qui sont doux, assez amples (5/6) , soyeux à l’ouverture pour ensuite donner une légère sensation d’astringence .

Long en bouche , finale de racine de rhubarbe

93/100

C’est la seule note de dégustation que j’ai écrite à l’occasion de ma visite à Vinitaly

Je me suis aussi arrêté au stand vénitien du Prof. Giuseppe Trabucchi , propriétaire du Domaine homonyme à Illasi. Ses vins sont remarquables pour leur excellente qualité.

J’avais emmené une liste de tous les stands que je désirais visiter mais malheureusement au fil des heures je me suis rendu compte que je n’avais pas assez de temps à disposition.

J’ai très volontiers participé , invité par Antonello Maiello , président de l’AIS , à la présentation de la nouvelle revue de l’AIS, qui de temps en temps me demande d’écrire des articles.

Vinitaly est sans aucun doute un Salon unique ; le Vinexpo a une présence inférieure d’exposants .À mon avis il faut au moins un mois pour bien le visiter et apprécier les différents vins proposés.

Je suis arrivé à la fin de cette longue journée déçu de ne pas avoir pu faire tout ce que j’avais prévu.

J’espère y revenir l’année prochaine et pouvoir y consacrer plus de temps

Tags from the story
,
More from Paolo Baracchino

SAINT MORITZ – RESTAURANT: “DA VITTORIO”

Fin mars j’ai séjourné dans le splendide et rénové Hôtel Carlton de...
Read More